<

Pensez à visiter la rubrique " Cyber Cartes" vous y trouverez des cartes de sympathie à envoyer à vos connaissances

chute

10 gestes qui sauvent en cas d'urgence

 

Attaque, perte de conscience, AVC, électrocution... Nous devrions tous connaître les gestes qui sauvent ! Mode d’emploi......

1-En cas d’arrêt cardiaque
Signes d’alerte : Une personne tombe devant vous. Inconsciente, elle ne respire plus ou anormalement.
Que faire :
- Faites le 15 et demandez si un défibrillateur est à proximité.
- Agenouillez-vous à côté de la victime. Placez le talon d’une de vos mains au milieu de sa poitrine nue. Ajoutez l’autre main sur la 1ère.
- Bras tendus, comprimez verticalement le sternum en l’enfonçant de 4 à 5 cm, puis relâchez. - Effectuez 30 ces compressions thoraciques (2 par s), en alternance avec 2 insufflations si vous savez le faire, sinon continuez le massage cardiaque jusqu’à l’arrivée des secours.
- Si vous avez un défibrillateur à disposition, suivez les indications.

2-En cas d’électrocution
Le corps humain étant conducteur d’électricité, il ne faut jamais toucher la victime d’électrocution sans avoir coupé le courant ou éloigné la personne de la source électrique à l’aide d’un objet non conducteur (balai, bâton…).
Que faire :
- Si la personne est consciente, faites le 15 et surveillez-la.
- Si elle est inconsciente et respire, tournez-la sur le côté en position latérale de sécurité.
- Si elle est inconsciente et ne respire plus, pratiquez le massage cardiaque et le bouche-à-bouche si vous savez le faire, jusqu’à l’arrivée des secours.

3-En cas de perte de conscience
Il ne faut jamais laisser sur le dos une victime inconsciente qui respire. La mettre en position latérale de sécurité permet d’éviter que d’éventuels vomissements ou saignements internes n’envahissent les poumons.
Que faire :
- Vérifiez que la victime respire et faites le 15.
- Desserrez sa cravate, son col, sa ceinture, retirez ses lunettes, et enlevez tout objet qui obstrue les voies respiratoires (chewing-gum…).
- Tournez la personne sur le côté en maintenant la tête.
- Stabilisez la victime. Le visage doit être dirigé vers le sol et la bouche légèrement ouverte.
- Surveillez la victime jusqu’à l’arrivée des secours, en particulier sa respiration.

4-En cas de brûlure
Que faire :
- Arrosez la brûlure avec de l’eau froide durant au moins 5 min.
- Enduisez rapidement d'une "gelée pure" d'Aloé Vera Pour les brûlures graves Etendues ou profondes, les brûlures doivent être refroidies au plus vite.
- Arrosez la brûlure avec de l’eau froide durant au moins 5 min.
En même temps, retirez les vêtements, à l’exception de ceux qui adhèrent à la peau. Faites le 15.
- Allongez la personne sur la région non brûlée et surveillez la victime.
- Réalisez des poches de glace (glaçons) dans un linge propre
- Appelez un "barreur de feu" autant que possible En cas de brûlure chimique, arrosez avec beaucoup d’eau jusqu’à l’arrivée des secours.
* N’appliquez AUCUNE matière grasse ni produit (crème…) sans avis médical. La seule action refroidissante de l’eau est suffisante pour traiter la brûlure. Vérifiez la vaccination anti-tétanique.

5-En cas d’accident vasculaire cérébral
L’AVC survient le plus souvent chez les plus de 50 ans.
Les signes d’alerte : La personne peut présenter un mal de tête brutal et intense, des troubles d’élocution, une difficulté à bouger un ou plusieurs membres, un état de confusion et des troubles de la conscience, une paralysie complète. Certains signes doivent vous alerter comme une difficulté à se servir d’un bras, ou des troubles de la parole souvent transitoires.
Que faire :
Au moindre trouble de la conscience, allongez la personne. Si elle est consciente, demandez-lui si elle suit un traitement, si elle est malade... Appelez le Samu (15).

6-En cas d’étouffement
La personne porte ses mains à la gorge et cherche de l’air.
Que faire :
- Si elle respire encore, demandez-lui de tousser pour expectorer.
- Si elle ne respire plus, placez-vous sur le côté. Faites le 15. Soutenez son thorax avec une main et penchez-la en avant. Donnez-lui 5 tapes dans le dos entre les 2 omoplates avec le plat de l’autre main.
- Si c’est inefficace, placez-vous derrière elle, passez vos bras sous les siens, penchez-la. Mettez le poing au creux de l’estomac, l’autre main sur la 1ère. Tirez franchement vers l’arrière et le haut. Répétez 5 fois.
- Si l’obstruction persiste : alternez 5 tapes et 5 compressions jusqu’à désobstruction.

7-En cas de chute
Une personne tombe ou dégringole les escaliers.
Que faire :
- Si elle se plaint de son bras : immobilisez le membre en le maintenant plié contre elle avec une écharpe nouée. Transportez la victime à l’hôpital.
- Si la jambe est touchée : il est indispensable de ne pas bouger le membre jusqu’à l’arrivée des secours. La fracture de la cuisse est grave (car elle présente un risque d’hémorragie) et nécessite l’appel immédiat du Samu (faites le 15).
- Si elle se plaint de fourmillements dans les membres, de troubles de la sensibilité, d’une paralysie totale ou partielle des membres : la colonne peut être touchée. Ne la bougez pas. Attendez les secours.

8-En cas de saignement abondant Une pression doit être exercée immédiatement sur la plaie.
Que faire :
- Allongez la personne.
- Comprimez la plaie fermement avec vos mains jusqu’à l’arrivée des secours (évitez le contact avec le sang en utilisant un sac plastique, un linge…).
- Si vous devez vous libérer, appliquez un tampon relais avec un tissu assez grand pour recouvrir la plaie, et assez long pour faire 2 fois le tour du membre blessé. La substitution doit être rapide et le tampon assez serré pour éviter la reprise du saignement. S’il n’est pas suffisant, posez-en un second pour augmenter la compression.
- En cas d’échec, reprenez la compression manuelle.

9-En cas d’intoxication au monoxyde de carbone
Le monoxyde de carbone est un gaz inodore et incolore qui s’échappe parfois de chauffages défectueux ou d’appareils à gaz mal réglés ou mal entretenus, et entraîne l’asphyxie. Il cause près de 300 décès par an.
Les signes d’alerte : La personne présente une fatigue intense soudaine, des maux de tête, une vision floue, des bourdonnements d’oreille, des nausées, des vertiges.
Que faire :
Au moindre signe, éteignez l’appareil, aérez la pièce et sortez la personne immédiatement.
Appelez les pompiers (18) car une intoxication au monoxyde de carbone nécessite des mesures de sécurité et une consultation médicale d’urgence.

10- Comment donner l’alerte?
Pour alerter les services d’urgence, certaines informations leur sont indispensables.
Il vous faudra indiquer :
- le numéro de téléphone, l’adresse et les moyens d’y accéder (codes, étage…),
- votre nom, la nature du problème (maladie ou accident),
- les risques éventuels (incendie, explosion…),
- l’état de la victime et les premières mesures que vous avez prises.

Les numéros :
. 15 : Samu
. 18 : sapeurs-pompiers
.112 : un numéro d’appel unique des urgences sur le territoire européen, recommandé aux Français circulant à l’étranger et aux étrangers en France
. 0 825 812 822 : centre anti-poison