<

Pensez à visiter la rubrique " Cyber Cartes" vous y trouverez des cartes de sympathie à envoyer à vos connaissances

concentration

CHAGA, pourquoi votre corps en a tellement besoin


LE CHAGA, UN CHAMPIGNON AUX PROPRIÉTÉS EXCEPTIONNELLES
La nature cache souvent des surprises où on s’y attend le moins. Il suffit toutefois de détourner le regard et de ressentir les choses pour les apprécier telles qu’elles sont. 
Derrière sa carapace, le chaga cache des bienfaits sans pareil. Il s'agit, entre autres, de l'un des champignons les plus riches en nutriments au monde.
Les surnoms que les Sibériens lui ont attribué – "le don de Dieu", ou encore "le champignon de l’immortalité" – donnent le ton. Les Russes ne sont cependant pas les seuls à le percevoir comme un aliment aux pouvoirs surnaturels. Ce champignon – qui est aussi connu sous le nom d’"inonotus obliquus" – est également vénéré des Japonais, qui l’appellent "le diamant de la forêt", et des Chinois, qui le qualifient de "roi des plantes".
Chaga est un type de champignon qui pousse sur des bouleaux vivants dans les régions froides telles que la Sibérie, le nord du Canada , en Alaska , et certaines parties du nord de la zone continentale des États Unis . 

Chaga 1110x370 2

UN FORTIFIANT RICHE EN NUTRIMENTS, EN MINÉRAUX ET EN ANTIOXYDANTS
Un peu à l’image du sureau, le chaga tirerait sa force de sa capacité à survivre à des conditions climatiques extrêmes. Ce n’est donc pas surprenant s’il pousse depuis des millénaires dans les forêts du Québec et du Canada, où on le trouve facilement sur l’écorce des arbres.
Implanté ainsi, au niveau du « talon d’Achille » des arbres, le chaga nourrit le mythe. Certains croient que celui-ci vient guérir ses hôtes en leur fournissant desnutriments exceptionnels. Des études tendent à prouver cette croyance : des scientifiques ont été jusqu’à injecter des extraits de chaga dans des arbres malades.
Un organisme, qui par ses caractéristiques uniques, contribuerait à nourrir un des plus grands mythes de l’histoire de l’humanité : l’immortalité du corps physique !
Les humains pourraient, eux aussi, tirer profit de ces vertus. Le chaga est riche en divers nutriments, vitamines B, flavonoïdes, phénols, minéraux et enzymes. Il est aussi l’une des meilleures sources d’acide pantothénique au monde – cette vitamine est indispensable au bien-être des glandes surrénales et des organes digestifs. Le chaga renferme également beaucoup de riboflavine et de niacine.
Si le chaga est autant glorifié, c’est qu’il est riche en divers nutriments qui contribuent grandement à améliorer la santé et la vitalité de celui qui en consomme. Riche en vitamine B, en flavonoïdes, en phénols, en minéraux et en enzymes, il contient aussi 25 % d’antioxydants, représentant l’aliment possédant le pourcentage d’antioxydants le plus élevé.
Les Sibériens ont utilisés le Chaga pendant des siècles sous la forme d'une boisson. Leur espérance de vie atteint régulièrement 85-100 ans d'âge. En revanche, leurs voisins, les Inuits, n'ont pas fait usage de Chaga et vivaient seulement environ 50 ans. Les composés phytochimiques naturels trouvés dans Sibérie Chaga vraiment fait une différence dans l'espérance de vie.Ce champignon est aussi chargé en polyphenols, des molécules aux effets antioxydants bénéfiques à bien des égards.
Il tirerait néanmoins sa force de sa grande teneur en superoxyde dismutase, une puissante enzyme antioxydante qui lui conférerait un grand pouvoir contre le vieillissement de l’organisme.
Ce champignon fascinant possède toutefois un désavantage de taille : il met beaucoup de temps à atteindre la maturité à l’état sauvage et il est très difficile à cultiver. Il est par contre assez répandu à l’état sauvage où il vit sur des arbres sains, particulièrement le bouleau jaune, mais également sur d’autres essences qui existent en grand nombre dans les forêts québécoises.

En 1998, des études en Pologne ont démontré que des extraits de chaga produisent une inhibition de la croissance tumorale. Des chercheurs ont constaté que le bétuline semble est très sélectif sur les cellules tumorales, car le pH intérieur des tissus tumoraux est généralement inférieur à celui des tissus normaux, et l'acide bétulinique n'est actif qu’à ce niveau inférieur. En 2005, le chaga est évalué pour son potentiel de protection contre les lésions oxydatives de l’ADN dans des lymphocytes humains (2). Une autre étude effectuée la même année sur les polysaccharides du Chaga démontre un effet anticancéreux indirect par une immuno-stimulation (3).

En 2008, un essai effectué à l’université d’ Hokuriku du Japon (4) montre qu’une solution contenant de l’inotodiol extrait d’inonotus obliguus inhibe la prolifération des cellules leucémiques P388 implantées chez des souris par induction de l’apoptose en activant la capase-3. En décembre 2009 un rapport de l’université de Daegu de la Corée (5) précise qu’un extrait d’inonotus obliquus dissous dans de l’eau inhibe la croissance cellulaire de manière dose-dépendante des cellules du cancer du côlon HT-29. Une inhibition maximale de 56 % est observée avec une concentration de 1 mg/mL pendant 48h. L’indice d’apoptose des cellules HT-29 a été étroitement associé à la régulation négative de l’expression de Bcl-2, d’une régulation de Bax et de la caspase-3 (Bcl-2, Bax et caspase-3 sont des facteurs de croissance)

En juin 2010 l'Université nationale de Kangwon (6) décide d’effectuer une étude avec des extraits d’inonotus Obliquus sur plusieurs lignées de cellules cancéreuses ; des cellules du cancer du poumon A-546, du carcinome de l’estomac AGS, de l’adénocarcinome MCF-7 du sein et de l’adénocarcinome HelLa du col de l’Utérus. L’objectif est d’étudier l’action des substances suivantes : 3beta-hydroxy-lanosta-8, 24-dien-21-al, inotodiol et lanosterol (dénommés fraction 1,2 et 3). Une étude est également effectuée sur des souris recevant une greffe de sarcome-180 et supplémentées avec 0,1 ou 0,2 mg d’extraits de champignons. Toutes les substances isolées de champignon  montrent une importante activité cytotoxique sur les lignées cellulaires. La 1ère fraction se montre plus puissante que les fractions 2 et 3 sur les cellules cancéreuses A549 et MCF-7. Dans les résultats in vivo, la fraction 1 isolée d’inonotus Obliquus à des concentrations de O,1 et O,2 mg/jour produit d’une manière signification le volume tumoral respectivement de 23,96 et 33,71 % par rapport au groupe témoin n’ayant reçu aucun traitement. Les fractions 2 et 3 inhibent significativement la croissance tumorale des cellules du sarcome S-180 greffées chez des souris. En raison de ces résultats très intéressants, les chercheurs concluent que les composés isolés d’inonotus Obliquus pourraient être utilisés comme ingrédients naturels anticancéreux dans l’alimentation ou sous forme de médicaments.

En mars 2011, une étude effectuée par le département de pathologie du Collège médical de Jilin en Chine (7) démontre comment agit l’inotodiol sur une culture de cellules du carcinome du poumon humain A549. Il est constaté que l'expression de Ki-67 diminue avec l'augmentation de la concentration d’Inotodiol et du temps d'exposition (Ki67 est un antigène faisant partie des marqueurs de prolifération). Les caractéristiques typiques de l'apoptose des cellules A549 traitées avec Inotodiol sont observées, et l'apoptose des cellules A549 après 48 h est le plus élevée. L’inotodiol arrête la prolifération des cellules A549 dans la phase S du cycle cellulaire. L'expression du gène Bcl-2 diminue, tandis que l'expression de la protéine p53 et des protéines Bax augmentent dans les cellules A549 traitées avec Inotodiol, par rapport aux cellules de contrôle n’ayant reçu aucun traitement (Le gène Bcl-2 contrôle un facteur de croissance ayant le même nom souvent surexprimé dans les tumeurs - les protéines p53 et Bax sont impliquées dans l’apoptose des cellules anormales).


Ma passion
Depuis toute petite, je me dit : la nature est parfaite ! Et de ce fait, toutes les cultures médicinales ont été d’abord construites autour de la connaissance des plantes. Il faut pouvoir comprendre la nature d’un organisme pour en apprécier les bienfaits.
Il existe aussi des synchronicités qui interpellent. Comme celle de ma rencontre avec Iaso TLC ( Total life changes) 
Il existe de nombreux ouvrages dont un plus particulièrement intitulé Superfoods : The Food and Medicine of the Future, et de nombreux posts de  David Wolf. (http://www.davidwolfe.com/752/)
Je me suis donc lancée à la découverte de ce superaliment qui est le chaga.

DES BIENFAITS SUR LA SANTÉ EN GÉNÉRAL
Cette liste est impressionnante. Mais, à quoi sert réellement le chaga?
Au-delà de ces vertus spécifiques, ce champignon aurait avant tout des bienfaits généraux sur la santé. Il est, de ce fait, comparable au maca. Les Inuits, Chinois ou Sibériens qui en buvaient (ou qui en boivent encore) quotidiennement jouiraient d’une longévité hors norme.
Le chaga est d’ailleurs encore largement consommé en Sibérie, au Japon et en Corée sous forme de décoction, comme un thé ou un café.

Usage médicinal
Le Chaga est considéré comme un champignon médicinal qui a sa place en médecine populaire en Russie et en Europe de l'Est . Il semble qu'il concentre la bétuline et l'acide bétulinique. Il aurait également des propriétés anti-inflammatoires. Plusieurs études ont démontré que le Chaga aide à combattre le cancer et à détoxifier l'organisme des matières radioactives émises lors d'une chimiothérapie. Il renforcerait le système immunitaire en plus de prévenir l'asthme et les allergies. Il serait également un régénérateur du foie et du système digestif.
Les bienfaits généraux de cet adaptogène permettraient aussi de prévenir et de combattre le stress, ainsi que de nombreuses maladies. Rien d’étonnant donc de voir le monde de la mycologie encense cet ingrédient sans pareil.
Comme tous les autres superfood, le chaga est non toxique et sans effet secondaire. Il peut donc être consommé par tous, tous les jours, à volonté. David Wolf mentionne à son sujet qu’il possède des qualités antitumorales, antivirales, antifongiques, antibactériennes et anti-inflammatoires. Le chaga est aussi l’une des meilleures sources d’acide pantothénique au monde ; c’est une vitamine qui est indispensable au bien-être des glandes surrénales et des organes digestifs.
- Fonctionne au niveau cellulaire , la protection du corps contre les radicaux libres et la dégénérescence des cellules telles que le cancer... les Cires naturelles dans le chaga forment une gaine protectrice qui entoure les cellules , les garder forte et à l'abri de la dégénérescence prématurée et du "vieillissement" . 
- Renforce le système immunitaire . 
- Anti- fongique, anti- bactérienne et anti- inflammatoire . 
- Extrêmement alcalinisant elle équilibre de sorte que le corps tout entier . 
- A montré des effets positifs sur les personnes souffrant de maladies telles que le cancer,les difficultés du système immunitaire , la dégénérescence de l'ADN ,les ulcères et les troubles digestifs le diabète , le VIH , les maladies cardiovasculaires , des troubles respiratoires , etc. 
- Bonne source de vitamines D , B, A, C, et E. Riche en manganèse, le fer , le calcium , le zinc et le sélénium ...
 Le chaga contient également des quantités importantes d’antioxydants, notamment l’enzyme superoxyde dismutase (SOD). 

Ces informations ne remplacent pas l'avis d'un médecin. N'arrêtez jamais vos médicaments sans l'avis de votre médecins. La santé ne repose pas sur la prise d'un aliment "miracle" mais sur l'adoption d'une alimentation équilibrée et d'un mode de vie sain.

 
Élixir à la vanille, cacao et chaga
1 tasse de lait d’amandes maison ou du marché
1 banane congelée
½ c. à thé d’essence de vanille naturelle ou 1 bâton de vanille évidé
1 c. à thé de cacao cru
1 à 2 gelule de chaga 
1 c. à soupe de sirop d’érable
1 c. à thé de lécithine de soya
Mélanger dans un blender
 
Source: wikipedia, echovivant, David Wolf, champignonssauvagesdenosbois, chaga.ca
1) The effect of aqueous extracts from Inonotus obliquus on the mitotic index and enzyme activities - Rzymowska J
2) Antioxidant effect of Inonotus obliquus - Cui Y, Kim DS, Park KC
3) Immuno-stimulating effect of the endo-polysaccharide produced by submerged culture of Inonotus obliquus - Kim YO, Han SB, Lee HW, Ahn HJ, Yoon YD, Jung JK, Kim HM, Shin CS
4) Inotodiol, a Lanostane Triterpenoid, from Inonotus obliquus Inhibits Cell Proliferation through Caspase-3-dependent Apoptosis - MASAAKI NOMURA, TATSUO TAKAHASHI, AIMI UESUGI, REIKO TANAKA and SHINJIRO KOBAYASHI
5) Antitumor activity of water extract of a mushroom, Inonotus obliquus, against HT-29 human colon cancer cells - SH Lee , Hwang SH , JW Yun
6) Anticancer activity of subfractions containing pure compounds of Chaga mushroom (Inonotus obliquus) extract in human cancer cells and in Balbc/c mice bearing Sarcoma-180 cells - Chung MJ , CK Chung , Jeong Y , SS Ham
7) Effects of inotodiol extracts from inonotus obliquus on proliferation cycle and apoptotic gene of human lung adenocarcinoma cell line A549 - Zhong XH, Wang LB, Sun DZ