<

Pensez à visiter la rubrique " Cyber Cartes" vous y trouverez des cartes de sympathie à envoyer à vos connaissances

evolution

LA CONSTITUTION SPIRALÉE DE L'HOMME

Tous les phénomènes sans exception qui surgissent et disparaissent au sein de cet océan infini de l'Esprit Universel sont constitués sous forme de spirales. Que ce soit la structure des galaxies ou des atomes, le mouvement du vent ou des eaux, la croissance des plantes et des animaux, tout suit le modèle universel de la spirale. L’homme, de même, avec ses structures physiques, mentales et spirituelles en forme de spirale apparaît et disparaît sur le modèle spiralé.
La formation de la spirale pour le développement de la constitution humaine et de l'évolution physique mentale et spirituelle suit généralement différents schémas de mouvements spiralés, comme ci dessous :

A- La période de l'environnement
Depuis l'un infini de l'océan illimité de l'unité, nous nous transformons par l'étape de la polarisation yin et yang, forces. Antagonistes et complémentaires qui est la clef de tous les mondes relatifs structurés sur le modèle spiralé suivant un développement logarithmique. C'est par le mouvement spiralé des forces d'énergie, que le monde des vibrations et de l'énergie produit les phénomènes pré atomiques, dont diverses particules.
Les atomes sont constitués de spirales complexes et variées, de même que les molécules qui lient les atomes entre eux comme dans le cas de l'A.D.N. C'est le mouvement spiralé de ces molécules qui fait apparaître le monde de la nature, constitué de terre, d'eau et d'air, comme on peut le voir dans le déplacement apparent des galaxies, dans les courants d'eau, les mouvements du vent et les graphiques de pression d'air.
Toutes les vies biologiques, espèces animales et végétales incluses, se développent sur le modèle spiralé, nous pouvons l'observer dans la croissance des racines, des troncs, des branches, des feuilles et des fleurs, ainsi que dans la formation des organismes cellulaires tels que les muscles, les os, les organes, les glandes, de même que les fonctions digestives, respiratoires, circulatoires, excrétoires et nerveuses d'un corps animal.

B- La période de préconception
Lorsque nous absorbons de la nourriture par le système digestif, elle est distribuée à travers tout le corps sous forme de divers constituants du sang, des lymphes et des autres fluides corporels, qui, eux même, circulent sous forme de spirales que l'on peut observer en regardant le corps par le haut ou par le bas. A son tour, cette nourriture qui est devenue sang et liquides corporels est transformée en différentes cellules reproductives et constitutives du corps; elles ne sont rien d'autre que des spirales qui se rassemblent pour former les organes compacts et denses, les tissus et les muscles.
Dans les organes de reproduction que sont les testicules et les ovaires, les cellules reproductives, follicules, forment, par une spirale centrifuge, le sperme chez l'homme, et par une spirale centripète l'ovule chez la femme. Tandis que l'ovule et le spermatozoïde émettent des vibrations sous formes de modèle spiralé vers le milieu environnant, alors qu'ils s'attirent l'un vers l'autre dans l'utérus de la femme, leur mouvement décrit aussi une spirale, augmentée par leur propre rotation.

C- La période fœtale et embryonnaire
L 'oeuf fécondé traverse, pendant sa croissance, du moment de la conception jusqu'à la naissance, quatre périodes majeures. Chaque phase prépare la suivante d'après un schéma logarithmique de durée qui est de un pour trois.
- La première phase: 7 jours, depuis la fécondation jusqu'à l'implantation, qui a lieu au plus profond de l'utérus. Pendant cette période, l'ovule fécondé se divise en plusieurs cellules, suivant une progression logarithmique de 1 à 2, 2 à 4, 4 à 8, 8 à 16 ; et cette multiplication des cellules suit un mouvement spiralé, accompagné d'une rotation de l'oeuf sur lui-même et des changements de direction de son axe.
- La deuxième phase: 21 jours de l'implantation jusqu'à la constitution du système général.
C'est pendant cette période que se forme le système interne qui deviendra ensuite le système digestif et respiratoire, le système périphérique qui deviendra le système nerveux, et enfin, le système central, qui deviendra le système circulatoire et excrétoire. Les systèmes digestif et respiratoire internes suivent un mouvement spiralé de croissance qui s'étend d'une façon centrifuge et le système nerveux périphérique grandit sur un modèle spiralé qui répond aux forces contractantes centripètes. Les systèmes circulatoires et excrétoires sont constitués ultérieurement par un mouvement de spirale qui s'insère entre les deux systèmes principaux. Le mouvement spiralé ne s'étend pas seulement à chaque système, mais il est aussi le schéma de relation entre ces trois systèmes majeurs , interne, périphérique et central , constitués en couches pendant cette période et connectés entre eux par les extrémités, formant un tout.
- La troisième phase: 63 jours, période de formation des organes, des glandes et des structures principales.
Le long des trois systèmes viennent se former pendant cette période les futurs organes et glandes et autres structures essentielles du corps. Tout se développe sur un modèle de spirale, résultat, soit de la force centrifuge, soit de la force centripète. La force centrifuge crée des formes plus malléables et creuses telles que le gros intestin, l'intestin grêle, l'estomac, la vésicule biliaire et la vessie, tandis que l'autre, centripète, crée des formes plus compactes telles que les poumons, le coeur, la rate, le foie et les reins. Du fait que chacun des organes est constitué par le mouvement spiralé de l'énergie, ils sont élaborés en plusieurs couches.
- La quatrième phase: 189 jours, la période du développement général jusqu'à l'accouchement.
Pendant cette période, les systèmes, organes, glandes et structures essentielles du corps, ainsi que les éléments et fonctions annexes continuent à se développer jusqu'à leur formation complète à la fin des 280 jours de période embryonnaire. Pendant toute cette période, l'embryon ne cesse de bouger, alternant les mouvements rapides et lents. De plus, il bouge suivant la forme d'une spirale engendrée par une rotation des changements d'axe. C'est lors de ces mouvements en spirales, bien ordonnée que l'embryon trouve l'équilibre entre sa tête et son Corps, la droite et la gauche, l'avant et l'arrière, l'intérieur et l'extérieur ainsi que dans le fonctionnement de ses organes, systèmes et glandes, et la circulation des liquides corporels. Les tendances antagonistes mais complémentaires yin et yang sont bien équilibrée,s pour former un tout prêt à la naissance. Par exemple, la tête devient plus compacte alors que le corps s'allonge. Le devant du corps se ramollit tandis que le dos se durcit. Les tissus et les parties musculaires attirent plus de protéines et de graisse, tandis que les os attirent les minéraux.


D- La période de la petite enfance
Cette période s'étend de la naissance jusqu'au moment où le nourrisson se dresse sur ses jambes. Pendant cette durée, nous revivons toute l'évolution de l'espèce humaine qui se déroula sur la terre ferme après l'apparition des continents jusqu'aux temps modernes où l'homme y apparut. Pendant cette répétition d'environ 400 millions d'années biologiques, nous développons la perception mécanique, sensorielle et sentimentale, de nouveau selon une progression logarithmique. Durant les quatre premières semaines qui suivent la naissance, nos fonctions sont presque toutes mécaniques; la période de 12 semaines qui suit voit se développer, en plus des fonctions mécaniques, la perception sensorielle; cette conscience sensorielle continue à grandir pendant les 36 semaines suivantes.
A ce moment, de pair avec les précédentes réactions mécaniques et sensorielles, nous élargissons les dimensions de notre espace d'une façon logarithmique tandis que notre posture évolue vers la station debout à travers les étapes des amphibiens, des reptiles, des mammifères et des singes. Cette croissance du corps est le reflet d'un mouvement spiralé: lorsque nous nous penchons en avant, nous contractons le corps en spirale; et lorsque nous étirons le corps, nous déroulons la spirale. De même, lorsque nous contractons les bras nous formons des spirales, et lorsque nous les étendons, nous déroulons la spirale. Lors de la respiration, l'inspiration et l'expiration engendrent des déplacements d'air spiralés et opposés lorsque celui-ci passe par les narines. Lorsque nous avalons des aliments ou des liquides, leur mouvement de descente forme un mouvement spiralé opposé à celui des urines ou des selles.

E- L'enfance
Pendant l'enfance, qui s'étend depuis le moment de la posture verticale jusqu'à la puberté, notre mouvement physique s'active suivant un modèle de spirale qui va de la contraction à la dilatation.
Lorsque, dans la journée nous sommes debout, nous avons tendance à tendre complètement nos spirales corporelles en gardant une posture généralement bien droite, et la nuit, pendant le sommeil, nous avons tendance à la contraction, rassemblant les jambes et la tête vers l'intérieur. Lorsque nous courons, mouvement rapide, nous avons tendance à donner une forme plus ramassée à notre spirale et lorsque nous nous reposons nous la détendons en allongeant les jambes, les bras et le corps entier dans une position relaxante.
Lorsque nous émettons des sons, l'air sort dans un mouvement d'expansion de la spirale, lors de l'inspiration l'air qui pénètre forme une spirale plus contractée. L'accomplissement de nos fonctions sensorielles telles que le goût, l'odorat, l'ouïe et la vue suit aussi un modèle spiralé pour identifier l'intensité, la direction et la distance de leurs impulsions. Dans le même temps, les facultés psychologiques ainsi que le cours de la pensée se développent en spirale. Après la période de la petite enfance, pendant laquelle nous développons notre conscience sensorielle et sentimentale, nous continuons à développer notre conscience intellectuelle durant la se période. Elle croît et fonctionne suivant une spirale vers une plus large dimension de l'environnement extérieur sous la forme de l'imagination, de la spéculation, de l'évaluation, des suppositions et autres facultés que nous appelons d'ordinaire « compréhension ».
Lors de l'utilisation de la partie droite du cerveau, plus concernée par les concepts mécaniques de base, nous émettons, sous forme de spirale, des vibrations de pensée autour du cerveau droit; en utilisant la partie gauche du cerveau plus concernée par les pensées complexes et esthétiques, nous formons des vibrations autour d'elle, sous forme de spirale. Chacun de nos mouvements physiques ainsi que nos activités psychologiques épousent une forme spiralée, soit d'expansion centrifuge, soit de contraction centripète, soit dans le sens des aiguilles d'une montre, soit dans le sens contraire, qui sont les mouvements spiralés de l'énergie et des vibrations.

F- L’âge adulte
L'âge adulte correspond à peu près à la période qui s'étend entre la puberté et l'âge approximatif de 50 ans, lorsque la ménopause survient chez la femme. Pendant cette période, la croissance physique s'arrête mais le développement psychologique et spirituel se poursuit.
Cette évolution qui succède au développement psychologique de l'étape précédente, là encore, se déroule suivant une spirale logarithmique. En plus de notre conscience mécanique, sensorielle, sentimentale et intellectuelle qui continuent à s'affiner, les concepts sociaux s'inscrivent dans notre conscience à travers les relations que nous vivons.
Cet éveil social contribue à poursuivre une conscience philosophique et idéologique plus évoluée qui permet la compréhension de la société, de la vie et de l'univers dans son entier. Cette évolution continue à se parfaire sur un mode logarithmique, élargissant nos dimensions du temps et de l'espace.
L'intérêt que nous portons à nos préoccupations personnelles s'étend alors à celles de notre famille et du groupe auquel nous appartenons, et plus encore, aux problèmes de la communauté et de la société, jusqu'à toucher le monde entier. La compréhension philosophique et idéologique commence par notre vécu personnel en relation à autrui et à notre environnement.
Elle se renforce ensuite par notre intérêt pour la destinée de l'humanité et évolue vers une compréhension de l'univers, incluant le visible et l'invisible, le matériel et le spirituel, le physique et le mental, les mondes finis et infinis pourquoi sommes nous ici ? , d'où venons nous ? Et où allons nous ? Quel est le but de la vie ? Qu'est-ce que l'amour, la justice, la paix, la liberté ? L'univers se déplace-t-il dans une direction donnée ? Existe-t-il un ordre universel qui règle tous les phénomènes qui apparaissent ? , etc…
Du fait que ces aspects de notre développement mental ont une croissance spiralée en expansion yin les activités physiques qui nous amènent à avoir des contacts avec autrui et les êtres vivants tendent aussi à augmenter suivant un mode d'expansion, yin. Au fur et à mesure de notre évolution, nos contacts touchent un plus grand nombre de personnes, de choses et d'événements dans la société et la nature.
Par la suite, nous nous référons plus au passé et faisons davantage de projets d'avenir. Suivant la tendance générale de la formation d'une famille, des célibataires s'accouplent, le couple met au monde plusieurs enfants qui respectivement donnent naissance à beaucoup d'enfants. Parallèlement, pendant cette période, l'accumulation matérielle suit la même expansion. D'une façon générale il semble que l'accumulation de biens aille moins vite que la création des contacts humains et que l'élargissement ces derniers soit moins rapide que le développement de la conscience.
Ces trois phases de développement constituent les trois orbites internes, centrales et périphériques de la spirale logarithmique qui représente le développement total de la vie humaine pendant cette période. Dans ce type de croissance, une grande vitesse d'accumulation matérielle entrave le développement des deux autres aspects contacts humains, et conscience qui tendent à ralentir.

G- L'âge mûr
La période de vie qui commence à 50 ans est ce que l'on peut appeler l'âge mûr, l'accomplissement de la vie. Dans cette période, nous affinons toujours rapidement notre conscience sociale, philosophique et idéologique suivant un mode logarithmique.
Elles nous amènent à la conscience spirituelle et cosmologique qui permet de reconnaître notre vie comme un passage intermédiaire dans le long voyage qui a commencé dans l'océan infini et qui a pour but ce même infini. Nous comprenons alors que le long voyage de la vie est un cycle sans fin entre l'infini et les innombrables manifestations finies.
Dans cet éternel cycle de la vie, toutes les manifestations matérielles sont la forme compacte yang d'une existence immatérielle, spirituelle et vibratoire, et toutes les existences spirituelles ne sont que les formes dilatées yin qui couvrent toutes les dimensions de cet univers et s'étendent même au delà de ses limites être d'omnipotence infinie.
C'est pendant cette étape de la vie que nous réalisons le vrai bonheur grâce au développement de notre conscience spirituelle et cosmologique. Notre vie matérielle ainsi que nos relations avec les gens et les autres êtres s'ajustent naturellement du fait de cette conscience spirituelle et cosmologique de la vie éternelle.
Vers la fin de la vie, le développement physique ou matériel tend à décliner, tandis que nos rapports humains et sociaux s'accroissent constamment ainsi que le développement de notre niveau de conscience.

H- La période d'après-vie
La décomposition effective de la constitution physique accélère encore plus le processus de croissance yin lors de la fin de la vie humaine sur cette terre. Certains constituants tels que les organismes cellulaires retournent au monde originel des éléments en se différenciant et en se répandant dans le sol, l'eau et l'air. D'autres, tels que les vibrations, les ondes et les radiations qui se sont manifestées sous forme d'énergie physique et mentale, retournent et se répandent dans leur monde originel. Par suite, ce que nous nommons notre conscience subsiste sous la forme d'une masse de vibrations et continue d'exister en tant que "esprit" ou "âme", transformée en différentes longueurs d'ondes, et qui peuvent influencer les souvenirs, les images et les pensées de nos camarades encore vivants.
Ces existences vibratoires continuent à se dissoudre et à se fondre dans des dimensions très grandes, et retournent parfois à la dimension infinie, qui couvre l'univers entier.

Ces huit étapes de développement de la constitution physique mentale et spirituelle de l'homme, bien qu'elles se succèdent généralement sur le mode de la spirale logarithmique, varient suivant ces facteurs.
1- La qualité traditionnelle et héréditaire reçue de nos parents et ancêtres, d'un point de vue, biologique et psychologique.

2- Les influences environnantes, comprenant, les conditions climatiques et météorologiques, les particularités géographiques et les conditions atmosphériques, ainsi que les influences planétaires.

3- La quantité et la qualité de la nourriture et de la boisson absorbées pendant notre vie, jour après jour, qui détermine nos qualités et nos tendances physiques, mentales et spirituelles.

4- Le milieu social, qui intègre les différentes relations avec les autres, la nature de la civilisation et de la culture qui nous entourent.

MA CONCLUSION
Que ces influences soient positives ou négatives, de toute façon, chacun de nous a la liberté de composer avec ces influences par l'initiative de notre vie quotidienne. Aussi, pour être en bonne santé et heureux, il est indispensable de régler notre vie quotidienne selon les principes macrobiotiques, alliant à un régime alimentaire des exercices physiques, mentaux et spirituels tels que le méditation active, Do-In.......
Régine votre NaturoÉnergéticienne et coach NutriZen

Abonnez-vous pour plus d'inspiration, partagez, likez c'est être au Top du NutriZen
*Je teste en ce moment le dispositif qui est le plus puissant pour aider sur plein de problématiques et également optimiser nos possibles
Plus d'infos très rapidement

Homme spirale