<

Pensez à visiter la rubrique " Cyber Cartes" vous y trouverez des cartes de sympathie à envoyer à vos connaissances

magnetite

CRISTAUX DE MAGNÉTITE ET CORPS HUMAIN

Un chercheur américain, le professeur J. Kirshvink, a démontré qu'il existe dans le cerveau humain, par gramme de tissu, environ 5 millions de petits cristaux de magnétite ( aimants naturels). Les enveloppes méningées qui entourent le cerveau contiennent, quant à elles, plus de 100 millions de ces cristaux de magnétite par gramme de tissu.
Chaque cristal de magnétite (FE3O4 auquel est asocié un peu de maghémite (FE304) est protégé par une membrane et constitue avec elle un "magnétosome"
La membrane du magnétosome est formée de diverses sortes de lipides et de protéines dont certaines sont spécifiques à cette membrane.
Les magnétosomes sont répartis dans le tissu nerveux par groupes de 50 à 100 éléments.
La magnétite est un matériau très bon conducteur de l'électricité; environ 6000 fois plus conducteur que n'importe quel autre matériau biologique.
La magnétite est donc sensible aux champs électromagnétiques. Les magnétosomes sont en quelque sorte des organes des sens capables de percevoir les variations des champs électromagnétiques ambiants.
 
Ehs
 
Les champs électromagnétiques des micro-ondes sont porteurs d'une énergie importante. Les cellules qui ne contiennent pas de cristaux de magnétite se laissent facilement traverser par des micro-ondes et n'absorbent qu'une infime partie, environ 0,046 % , de l'énergie de ces micro-ondes. Il n'en est pas de même des cellules qui contiennent des cristaux de magnétite. Ces cellules peuvent absorber jusqu'à 30 % de l'énergie des micro-ondes qui les traversent.
Les atomes de tout réseau cristallin sont capables de vibrer collectivement.
Dans les cristaux de magnétite, les micro-ondes, par un effet magnéto-acoustique, donnent naissance à des ondes acoustiques de même fréquence.

Ehs afi
 
Sous l'effet des micro-ondes, ce sont des ultrasons, les phonons, qui apparaissent, sons que l'oreille humaine n'entend pas.
Ces ultrasons dissipent leur énergie dans les structures cellulaires entourant les magnétosomes. Ils provoquent également des ouvertures transitoires dans la membrane des magnétosomes.
Mis à nu, le cristal de magnétite entre ainsi en contact avec les autres constituants de la cellule. Les atomes de fer de la maghémite qu'il contient s'oxydent alors en provoquant l'apparition de radicaux libres. Ces radicaux libres peuvent altérer toutes les membranes cellulaires et endommager l'ADN, l'acide nucléique de nos cellules, porteur de nos gènes et support de notre hérédité.
Les micro-ondes 900 MHz et 1800 MHz, utilisées par la technologie GSM et DCS de la téléphonie mobile, sont des ondes pulsées et modulées en amplitude. Ce sont en fait des bouffées de micro-ondes qui sortent des antennes.
La fréquence de ces bouffées est une basse fréquence (217 Hz). Ainsi, aux champs électromagnétiques propres des micro-ondes, ils se superposent en champ électromagnétique à basse fréquence.
Les micro-ondes 2100 MHz utilisées par la technologie UMTS de la téléphonie mobile, ne sont pas des ondes pulsées, elles sont émises de manière continue.
Tel que mentionné précédemment, tous ces champs électromagnétiques agissent sur les cristaux de magnétite du corps humain. Outre la fréquence de 217 Hz, on rencontre dans les ondes émises par la téléphonie mobile, du fait de la complexité des systèmes utilisés, des ondes de 8 Hz et de 2 Hz, qui, quant à elles, peuvent interférer avec les ondes alpha et delta émises par notre cerveau.
Une onde qui est pulsée semble être plus nocive qu'une onde non pulsée de même fréquence, aussi bien lorsqu'il s'agit d'ondes de basse fréquence pulsées que de micro-ondes pulsées.

Ehs1

Pour le professeur J. Kirshvink, les cristaux d'aimants naturels présents dans le cerveau humain permettent d'expliquer la sensibilité de l'homme aux champs électromagnétiques ambiants, que ce soient des champs de basses fréquences, comme ceux induits par le réseau électrique 50 Hertz, des champs de moyennes fréquences ou des champs de fréquences élevées, comme ceux induits par les micro-ondes.

Dans un monde "connecté" où de plus en plus d’objets du quotidien vont se voir attacher à une IP, quelle sera la place de l’homme dans cet environnement ? Et si toute cette technologie, fort utile au demeurant, nous coupait du monde ? En voulant surexploiter le virtuel, passons-nous à côté d’une autre réalité ?

DE LA MAGNÉTITE DANS LE CORPS HUMAIN
Yves Rocard (le père de Michel Rocard), scientifique renommé, père du programme nucléaire français, profita de sa retraite pour étudier minutieusement la radiesthésie et le biomagnétisme humain. Ses conclusions furent surprenantes :
Dans l’ABC de la radiesthésie, aux éditions Jacques Grancher, il est dit : « On croyait que les baguettisants et les pendulisants ressentaient la présence d’eau à l’aide de leurs instruments. En réalité, Yves Rocard a démontré qu’ils détectent non pas l’eau mais la présence d’une anomalie dans le champ magnétique local, anomalie qui va agir sur le sourcier lui-même… »
Le Professeur Rocard détermina que ces différentiels magnétiques étaient détectés aux moyens de cristaux d’aimant (Fe3 04 ou magnétite) présents à l’état naturel dans les différentes articulations du corps humains : coudes, genoux, nuques…
Tout comme de nombreux animaux (pigeons, abeilles…), l’homme est donc naturellement connecté avec son environnement, ressentant inconsciemment, les subtiles variations locales du courant magnétique terrestre. Le pendule et la baguette ne jouent qu’un rôle d’amplificateur des micros mouvements nerveux et musculaires : l’inconscient fournissant ainsi les informations au conscient.

Ondes de forme

C’est de nouveau dans un livre que l’on peut trouver une explication. Dans "Les ondes de forme vues par un physicien, aux éditions Servranx», le Docteur en physique, Laurent Souriau, reprit les petites planchettes de bois rainurées de Jean de la Foye, celles avec lesquelles l’ingénieur agronome arrivait à corriger les perturbations magnétiques locales. Une en particulier, " le disque équatorial", était selon son constructeur un émetteur "d’ondes bénéfiques et correctrices" appelées aussi "ondes de forme "…
Le Docteur Laurent Souriau raconte :" J’ai compris que les émissions de forme sont des neutrinos. Or en cherchant le mécanisme d’attraction et d’émission de neutrinos par les formes, j’ai compris qu’en fait ce qu’on appelle les émissions de forme ne pouvaient fonctionner qu’avec des monopoles magnétiques et non pas avec des neutrinos.La nuance est subtile, mais importante. Un monopole magnétique est un neutrino magnétiquement chargé. Sans charge magnétique, un neutrino ne peut être attiré et émis par une forme.
Un simple disque de bois percé en son centre, dans lequel on place une tige de cuivre : le fameux "disque équatorial "
Je me suis donc dit que si les ondes de forme sont des monopoles magnétiques, en plaçant un morceau d’aluminium à la sortie de mon "disque équatorial" et en le laissant suffisamment de temps, je devrais réussir à l’aimanter. Et c’est ce qui s’est passé à ma grande surprise. J’avais du mal à y croire."
Ainsi Laurent Souriau venait de découvrir la particule détectée par les radiesthésistes : le neutrino et plus précisément le neutrino chargé magnétiquement.

Mais que sont les neutrinos ? D’où viennent-ils ?
Les neutrinos sont des particules élémentaires, de masse pratiquement nulle. Elles sont engendrées par des réactions nucléaires. Tandis que les étoiles et autres phénomènes approchants produisent des neutrinos de basse énergie, les neutrinos de haute énergie sont produits par des cataclysmes cosmiques lointains et extrêmement violents tels que les trous noirs, les supernovas et le Big-Bang.

On émet l’existence du neutrino que très tardivement, en 1930, puis la communauté scientifique confirme son existence en 1956. Parce que sa découverte est récente et parce qu’ils interagissent faiblement avec la matière, de nombreuses expériences sont consacrées à connaître ses propriétés exactes.
Dans ce cadre, Laurent Souriau émet une nouvelle hypothèse. Si les neutrinos n’ont aucune interaction directe avec la matière, certaines de ses particules, véhiculées notamment par notre soleil, se chargent magnétiquement (soit avec un seul pôle positif, soit avec un seul pôle négatif) au contact du magnétisme terrestre et deviennent des "monopoles magnétiques".
Ces particules chargées interagissent alors avec la matière, les objets, les formes, un peu comme le feraient les photons sur un prisme de verre.
Si on reprend la remarque de l’abbé Alexandre Perraud sur la perte de ses capacités radiesthésiques lors d’une éclipse solaire et que l’on applique la théorie du Docteur Souriau, nous pouvons faire l’hypothèse suivante :
L’homme a la capacité de se connecter à son environnement, proche ou lointain, aux moyens de particules cosmiques, chargées par le champ magnétique terrestre. Se faisant, il accède, comme un émetteur-récepteur, à " l’information " qu’il souhaite analyser.

La voilà donc cette fameuse réalité ! Nous croyons avoir besoin d’être connecté à nos ordinateurs, à nos smartphones pour comprendre le monde… Nous sommes bombardés d'ondes qui attaque à chaque instant notre ADN. Nous croyons aussi avoir inventé un nouvel univers "multi-connecté" alors que la nature nous a déjà précédés.
En prendre conscience c’est un peu nous retrouver nous-mêmes.
* Je vous propose des solutions efficaces en fin d'article !

POSITION DE LA MAGNÉTITE DANS LE CORPS HUMAIN ET EXPLICATIONS
Tout le monde possède des cristaux de magnétite dans le corps, à proportion variable, selon les individus. La magnétite que nous avons dans notre corps est composée de cristaux d'aimant nature. C'est le professeur Rocard qui fut le premier à admettre cette hypothèse comme vu ci-dessus. Le biologiste Robert Baker a, quant à lui, réussi à localiser cette magnétite à l'aide d'un puissant microscope électronique.
1- Dans les arcades sourcilières : sur les tendons des muscles oculomoteurs, servant à tourner les yeux, sans bouger la tête.
2- Dans la nuque: sur les tendons des muscles qui permettent à l'homme de tenir sa tête verticale
3- Dans les coudes: au creux des coudes, exactement aux attaches des biceps
4- Dans le bas du dos: aux points d'attaches des muscles lombaires
5- Dans les genoux: au creux même des genoux
6- Dans les talons: sur la verticale des os des jambes, à 6 cm en avant de la base arrière du talon et pratiquement à 1cm du sol
7- Dans le gros orteil: dans l'articulation de la première phalange, à 1 cm du sol
8- Dans les mains: dans les articulations des doigts

Magnetit

Ces centres énergétiques servent à maintenir notre équilibre, et à nous éviter de tomber, notamment lorsque nous traversons des endroits fortement chargés magnétiquement: ce qui a pour effet de solliciter et fatiguer davantage nos muscles.
Cette capacité magnétique de l'homme remonterait aux temps préhistoriques, période à laquelle l'homme vivait en contact direct avec la nature.
Peu à peu, cette faculté s'est émoussée ....Néanmoins, certains ont conservés ce potentiel magnétique et notamment les magnétiseurs.
- Très librement adapté du livre ABC du magnétisme de Jacques Mandorla


PRÉSERVER VOTRE POTENTIEL EN MAGNÉTITE: UN MÉCANISME NATUREL QUI FERA PASSER L'HUMANITÉ À L'ÈRE SPIRITUELLE
Chaque jour, nous sommes bombardés d'ondes telles des flèches aui attaquent nos cellules . Ces flèches ont pour but de calcifier nos cristaux et certaines parties de notre organisme dont notamment le corps caleux
Transformez ces flèches en fleurs de vie

http://www.le-comptoir-malin.com/blog/i-like/meta-convertisseur.html

A lire
https://www.jeanpierrevarlenge.com/sciences/les-nouvelles-technologies-et-la-m%C3%A9decine-1/