<

Pensez à visiter la rubrique " Cyber Cartes" vous y trouverez des cartes de sympathie à envoyer à vos connaissances

Omraam

Allumons nos lampes

Quels que soient vos difficultés et vos malheurs, tâchez de ne jamais vous montrer ni sombre ni affligé ; au contraire, allumez toutes les lampes en vous ! Oui, plus ça va mal, plus vous devez allumer vos lampes, c’est le seul moyen de surmonter vos épreuves et d’attirer la sympathie et l’aide des autres.

Vous croyez que vos malheurs peuvent toucher le cœur des gens, alors vous les leur étalez, en les exagérant même, dans l’espoir d’éveiller leur compassion. Eh non, ce n’est pas la bonne méthode. Bien sûr, ils vous présenteront leurs encouragements, leurs vœux ou leurs condoléances, mais dans leur for intérieur ils ne chercheront qu’un prétexte pour quitter la place au plus vite. Oui, malheureusement ou heureusement, il en est ainsi. Si vous voulez repousser les gens, parlez-leur de vos malheurs, de vos maladies, de vos chagrins, ils n’auront qu’une envie, au lieu de vous écouter, c’est de déguerpir.

C’est la beauté, la lumière, l’amour qui attirent les êtres. Donc, lorsque vous avez des ennuis, au lieu d’aller les raconter partout, cherchez par la pensée, par la prière, les puissances qui vous permettront de surmonter vos difficultés. C’est cela, allumer ses lampes. Dites-vous que les gens sont eux-mêmes aux prises avec toutes sortes de problèmes qu’ils ont de la peine à résoudre, alors pourquoi aller encore les surcharger avec les vôtres ? Ils n’y peuvent rien. Non seulement vous perdez votre temps à raconter inutilement vos affaires, mais vous vous affaiblissez et vous risquez même de perdre aussi l’estime de votre entourage.

La meilleure façon de résoudre vos problèmes, c’est d’entrer en vous-même, de vous lier à toutes les entités lumineuses du monde spirituel qui sont là, prêtes à vous aider. Elles vous donneront la force, la lumière, et tout ce dont vous avez besoin pour résoudre vos problèmes. Et cela se reflétera bénéfiquement sur les autres : ils sentiront en vous quelque chose de différent, ils verront que vous supportez les difficultés, que vous résistez aux épreuves sans vous plaindre, alors ils vous admireront et viendront auprès de vous pour prendre modèle. Et même, s’ils le peuvent, ils tâcheront de vous apporter leur aide et leur soutien. Alors que si vous vous montrez toujours abattu, écrasé, faible, non seulement vous ne gagnerez pas la sympathie des autres, mais vous ne leur ferez aucun bien non plus.

Donc, quels que soient vos ennuis, trouvez l’attitude, les paroles qui puissent aider tous ceux que vous rencontrez. C’est par cet effort de désintéressement et de générosité que vous arriverez à résoudre vos problèmes.

Extrait de Le devoir d’être heureux, Omraam Mikhaël Aïvanhov

Decembre 1