<

Pensez à visiter la rubrique " Cyber Cartes" vous y trouverez des cartes de sympathie à envoyer à vos connaissances

sports

CONNAISSEZ-VOUS LES MYTHES SUR LA PERTE DE POIDS ?

Beaucoup de gens se fient à Internet pour trouver des informations sur la perte de poids. Et c’est facile de s’y perdre!
Perdre du poids peut devenir un vrai casse-tête.
Peut-être que vous aussi vous avez l’impression de bien manger mais pour une raison qui vous échappe, vous ne comprenez pas pourquoi vous n’avez pas de résultats.
Essayons de séparer les faits de la fiction quand il est question de perte de poids réussie.


Voici quelques-uns des mythes les plus communs de perte de poids
Mythe no 1: Toutes les calories sont égales. Pas tout à fait. Par exemple, les calories provenant d’aliments entiers, comme les légumes, peuvent être beaucoup plus rassasiantes que les calories provenant d’aliments raffinés, comme les friandises.

Mythe no 2: Vous faites une fixation sur les sorties de restaurants et le burger frites que vous avez mangé ce soir là.
Je comprends que ces aliments sont plus caloriques et qu’ils sont donc associés à une prise de poids, mais ce n’est pas comme ça que ça marche. La relation de cause à effet est trop simple et erronée ici. Ce n’est pas les 2-3 repas au restaurant qui importent, mais se sont plutôt les 18-19 autres repas de la semaine. Il faut éviter de faire une fixation sur les petites gâteries qui arrivent de temps en temps, car pour bien des gens, ce n’est généralement pas ça qui pose problème. Et vous risquez de perdre votre motivation.


Mythe no 3: Faire de l’exercice seulement produit une perte de poids. L’exercice est une partie importante de la perte de poids, mais il serait difficile, voire impossible, de perdre du poids sans prêter attention à votre alimentation. Bien que l’exercice favorise le bien-être, la forme physique et la santé en général, la nutrition joue un rôle beaucoup plus important dans la perte de poids.
Bouger ce n’est pas être complètement sédentaire au quotidien et faire 2 heures de sport intense par semaine. Bouger c’est un style de vie, c’est marcher pour aller au travail ou pour faire l’épicerie, c’est monter les escaliers, c’est danser quand l’occasion se présente, c’est nager dans la piscine et non pas juste se prélasser, c’est jouer avec ses enfants dehors, c’est organiser une virée de vélo avec ses ami(e)s etc.
Il faut bouger pas juste faire de l’exercice ! 
Je veux profiter de cette occasion pour vous parler de quelque chose de moins bien compris et moins connu : le fait de faire trop d’exercice.Des études démontrent que, mis à part le fait que faire trop d’exercice n’est pas soutenable sur le long terme pour la plupart des gens, ça peut causer du stress au corps.

Faire trop d’exercice peut altérer la production d’hormones surrénales qui régulent la réponse au stress. ( bientôt un article sur les surrénales)
Pensez à une voiture qui n’a pas beaucoup d’essence, qui a un problème de volant, qui n’a pas assez d’huile dans le moteur mais que la personne qui la conduit continue d’appuyer sur l’accélérateur. La voiture ne sera plus en contrôle, vous risquez fortement de l’endommager et elle sera incapable de vous emmener là où vous voulez. Notre corps, tout comme une voiture, a besoin que tout marche harmonieusement pour pouvoir fonctionner et être dans un état optimal.  Ceci implique une synchronisation de plusieurs organes et systèmes. Et dans le cas d’une altération des hormones surrénales, vous êtes dérégulé et votre corps en souffre.

Votre corps risque donc d’en être endommagé et sera probablement incapable de vous emmener là où vous voulez. 
On ne peut pas décider du jour au lendemain de faire un demi-marathon sans y aller graduellement et sans avoir de bons conseils et un bon plan de match.

Il faut avoir une bonne stratégie pour avoir des résultats et cela implique une approche globale corps-esprit.
Décompressez.
Des recherches indiquent que la sécrétion de cortisol (une hormone que votre corps produit pendant les périodes de stress) est corrélée avec une augmentation de la graisse du ventre  Voici quelques stratégies pour lutter contre le stress au quotidien.
Nous avons généralement besoin d'au moins7 heures de sommeil chaque nuit.
Prenez le temps de vous reposer. Il est important de vous accorder au moins 15 minutes pendant votre pause déjeuner durant lesquelles vous allez fermer les yeux et oublier vos préoccupations en respirant profondément.
Éloignez autant que possible toutes les sources de préoccupations de l'endroit dans lequel vous dormez.
Ne travaillez pas dans la pièce dans laquelle vous dormez.
Lorsque vous pénétrez dans votre chambre à coucher, laissez tous vos problèmes de l'autre côté de la porte.


Mythe no 4. Ce qui est gras fait grossir. C’est un mythe des années 1980. À l’époque de l’engouement, les entreprises alimentaires ont retiré le gras des collations et ont ajouté du sucre pour compenser le manque de saveur. Par coïncidence, les Américains ont grossi. En fait, les aliments riches en gras sain, comme l’huile d’olive, peuvent vous aider à rester rassasié plus longtemps. Le sucre fait grimper les niveaux d’insuline, ce qui nous fait ressentir la faim plus rapidement.
Soyez sûr d’inclure des lipides "sains" issus d’acides gras saturés et insaturés (noix, beurre de cacahuète, huile de poisson, huiles alimentaires, etc.)
Les graisses de ces sources maintiendront votre niveau d’insuline stable, ce qui est vraiment très important si votre but est de perdre la graisse  abdominale accumulée sur votre ventre et de révéler vos abdominaux.
Je ne dis pas qu’il faut que vous vous envoyiez des sachets entiers de noix de cajou à longueur de journée. Non, je dis que vous ne devez pas avoir peur d’inclure de bonnes graisses dans votre alimentation.
En combinant protéines maigres et un apport correct en légumes verts, en bons glucides et en graisses saines, vous allez être en mesure d’améliorer votre métabolisme et ainsi transformer votre corps en machine à brûler des graisses.
Le mieux dans tout ça c’est que rien de ceci ne requiert l’achat d’un gadget pour abdos ou de faire des centaines de crunches abdominaux.


Mythe no 5. Les glucides sont votre ennemi. C’est faux. Les glucides raffinés, tels que les aliments transformés qui sont riches en sucre et en grains raffinés, sont définitivement malsains et liés au gain de poids. Les gens ont tendance à exagérer leur consommation de glucides (riz, pâtes, nouilles, biscuits, galettes, pain, crème glacée, chips etc.).Manger trop de glucides peut ouvrir l’appétit.Il ne faut pas passer d’en manger trop à ne pas en manger assez. Il y a un juste milieu.Un juste milieu qui s’évalue et qui s’ajuste.
Les glucides sont nécessaires pour une bonne santé. Saviez-vous que le cerveau ne fonctionne QU’AVEC des glucides?
Cependant, les aliments entiers riches en fibres, comme les légumes, sont riches en glucides, mais très sains.

Mangez des glucides en post workout
Certaines personnes ont été conduites à croire que les glucides sont mauvais, et qu’ils font indéniablement prendre du gras. Il est temps de chasser ce mythe !
Bien entendu, manger trop de quoi que ce soit vous fera prendre du poids, mais il n’en demeure pas moins vrai que les féculents comme les patates douces, le riz brun, les noix (etc.) sont de très bons alliés dans votre quête au pack de 6, surtout si vous les associez à un bon timing : après l’entrainement par exemple. Quand ils sont consommés ainsi, il existe très peu de chances pour que ces derniers soient convertis en graisse.
Essayez néanmoins d’associer cet apport en glucides à 1-2 portion de légumes à chaque repas. Cela assurera à votre corps d’avoir les vitamines, minéraux, antioxydants et fibres dont il a besoin pour fonctionner de manière optimale et ainsi rester sain.


Mythe no 6. Manger entre les repas est une mauvaise idée. C’est un mythe. En fait, avoir une collation saine et nutritive entre les repas pourrait vous aider à conserver votre énergie et vous rendre au prochain repas sans être affamé.

Mythe no 7. Tant que vous comptez les calories, peu importe ce que vous mangez. En fait, tout ce que vous mangez a de l’importance. Consommer un mélange sain d’aliments de qualité et limiter les aliments sucrés et hautement transformés vous aidera à combler votre faim et réduire les fringales.

Manger pour vivre

Mythe no 8. Je réduis juste les quantité .J'ai tout ce qu'il faut dans ma nourriture. Choisir de bons aliments ou manger varié est un très bon départ mais n’est pas chose suffisante pour considérer que vous mangez bien. et que vous n'êtes pas carencé(e). Votre corps a horreur des carences . Vous ne mangez pas assez. Les études ont démontrés que ne pas manger assez et trop réduire son apport calorique afin de perdre du poids peut entrainer une perte musculaire et significativement diminuer votre métabolisme de base. Sans parler du fait que votre faim et vos rages deviennent très difficilement contrôlables.

Mythe no 9. Vous achetez des aliments "légers" ( light) et vous en mangez deux fois plus. Chocolat light, Chips format light, jus de canneberge light, yaourt light, margarine allégée, mayonnaise light, etc. Tous pleins de produits destinés à nous aider à consommer moins de calories. Et ce n’est pas toujours une mauvaise chose.
Par contre beaucoup de ces produits coûtent plus chers au gramme et sans raison.
Souvent il suffisait juste de mettre moins de sucre, utiliser moins de gras, diluer un peu plus le produit ou parfois tout simplement créer des paquets plus petits. Alors pourquoi payer plus cher ? En tout cas, ce n’est pas de ça que je veux parler ici.
Parfois les versions light des produits contiennent des produits chimiques supplémentaires destinés à rattraper la perte de texture ou de goût. Mais encore une fois, ce n’est pas de ça que je veux parler aujourd’hui.
Je veux plutôt parler du fait que beaucoup de gens qui achètent des produits ‘light’ se sentent réconfortés, plus en confiance.
La conséquence c’est que les portions sont souvent plus généreuses avec les produits light.
Prendre deux fois plus de mayonnaise parce que c’est light ou manger deux paquets de biscuits allégés ruine complètement le but d’avoir acheter ce produit à la base.

Mythe no 10: Vous sous ou sur-estimez votre besoin en protéines
Oui c’est vrai, quand on fait plus de sport on a besoin de plus de protéines que quand on en fait pas. C’est un fait.
Ce n’est pas juste une invention des vendeurs de poudres de gym.
Ce qui est problématique dans les produits que j’analyse est souvent la répartition protéique.
La quantité des protéines est souvent minoritaires d'où l’absorption elle, est loin d’être optimale car la répartition des protéines au courant de la journée est mauvaise.
Les protéines vont vous aider à développer du muscle sec et à brûler de la masse graisseuse. Parmi tous les macronutriments (protéines, glucides et lipides), les protéines maigres possèdent le meilleur effet thermogène qui soit sur le corps.

Cela en fait de loin le macronutriment avec le plus de valeur, parce que votre corps va devoir brûler beaucoup de calories pour s’en débarasser.
C’est ce qui fait que les athlètes professionnels et les bodybuilders ont une diète très riche en protéines maigres, et par conséquent, des physiques de véritables dieux grecs. Cela vaut aussi pour les femmes, évidemment.
Puisque nous sommes tous humains, constitués (plus ou moins) des mêmes gênes et tissus, nous avons tous besoin de protéines pour survivre et pour brûler de la graisse.

Mythe n° 11: Les céréales minceur au petit déjeuner. Ces paquets-là, avec leurs couleurs féminines et leurs photos de créatures sylphides sont forcément bons pour notre ligne, se dit-on, candide… Et si on y regardait de plus près?
Les nutritionnistes s’accordent généralement sur l’importance de manger un petit-déjeuner consistant, qui limitera les risques de grignotage et vous aidera à tenir jusqu’au repas de midi tout en restant en forme. Pourtant, pas toujours évident de prendre le temps de se préparer à manger le matin, surtout si vous devez vous rendre de bonne heure au travail. Dans ce type de situations, les céréales semblent une option pratique et très rapide. Alors, peut-on manger des cornflakes et ces délicieuses céréales risquent-elles de nuire à votre régime ?
Nés aux États-Unis à la fin du dix-neuvième siècle, ils sont la création d’un médecin, John Harvey Kellogg, qui eut l’idée de les servir accompagnés de lait aux patients de son sanatorium. En 1906, les petits pétales de maïs furent commercialisés pour la première fois et remportent un franc succès auprès du grand public. Riches en vitamines, légers et peu chers, ces flocons de maïs sont encore aujourd’hui une des céréales les plus vendues à travers le monde.
Pas grasses, mais pas moins que les corn flakes! Les marques aiment bien communiquer sur le fait que leurs céréales marketées "minceur" (les gammes Fitness de Nestlé et Spécial K, de Kellogg’s, pour ne citer que les champions du secteur) sont pauvres en lipides. Pas faux, puisque les variétés "nature" ne contiennent en moyenne qu’1,5% de lipides. Mais les basiques corn flakes n’en contiennent pas plus. Plutôt moins, même: autour de 1% seulement. Idem du côté des flocons d’avoine nature (entre 1 et 1,3%).
En revanche, elles sont deux fois plus sucrées. C' est Kellogg’s lui-même qui fait le constat factuel dans son comparateur en ligne: pour une portion de 30 g de céréales, les Spécial K nature apportent 5 g de sucres, contre 2,5 g pour des Original Corn Flakes… Seul point sur lequel elles font mieux que les bons vieux pétales de maïs: la quantité de sel (0,3 g pour les Spécial K, contre 0,4 g pour les corn flakes). Chez le concurrent Nestlé, pas de quoi frimer non plus: les Fitness nature contiennent 5,1 g de sucres pour la même quantité. On résume: le paquet de céréales de notre enfance, avec ce bon vieux coq rouge et vert est peut-être moins sexy que les filles qui bougent leur booty sur une plage (Special K) ou celles qui prennent des cours de samba (Fitness), c’est pourtant lui qui nous remplume le moins! Bon à savoir, les céréales "minceur" des marques de distributeur présentent grosso modo le même profil nutritionnel que celles des marques nationales…
Accro aux céréales du petit-déj? Prenez des flocons de céréales (maïs, riz, quinoa…) bio et nature, sans sucre ajouté, boostez-les avec des graines (de courge, de lin doré), de la banane ou des fruits secs et servez-les avec un lait d’avoine frais (pour ne pas qu’ils ramollissent). Autre option, digeste et qui tient bien au corps: ce bon vieux porridge (du lait ou lait végétal chaud + des flocons d’avoine nature), qu’on peut customiser avec des raisins secs, de la cannelle, des flocons de levure… Délicieux et fantastique pour oublier ce qu’est un "petit creux de 11h "

Il n’y a pas de raccourci pour perdre du poids ni de pilule miracle
Naviguer à travers toutes les informations peut être intimidant – mais une fois que vous êtes en mesure de trouver des informations valables – vous êtes prêt à prendre des décisions pour soutenir une perte de poids saine et durable.
Soyez à l'écoute des signaux corporels

Votre corps est votre partenaire et non pas un ennemi contre lequel il faut se battre.
Vous devez travailler avec lui, l’écouter, le respecter.

Justement, je peux être là pour vous aider à faire la part des choses. À faire le tri et comprendre à quel point vous pouvez vous faire plaisir sans vous soucier des "conséquences"

Perte de poids 1