<

Pensez à visiter la rubrique " Cyber Cartes" vous y trouverez des cartes de sympathie à envoyer à vos connaissances

ÉNERGETIQUEMENT VÔTRE

Comment vivre pleinement les énergies mois par mois 

  • La symbolique du corps

    Le corps ne ment pas

    Décodage, croyances, attitudes. La symbolique des différents organes ou comment les formes du corps indiquent les blessures émotionnelles. Une leçon pour mieux comprendre, accepter et se libérer. 
    La médecine allopathique telle que nous la connaissons ne prend pas en compte le symbolisme du corps dans ses diagnostics car pour elle, l’être humain n’est formé que d’un corps physique régi par des lois chimiques et que seule la chimie, c’est à dire les médicaments, ne peut apporter un soulagement ou aider à enrayer une maladie.

    Pour la naturopathie, le corps physique ne représente pas la vie mais il la soutient et lui permet de s’exprimer. 
    L’être humain est reconnu dans sa globalité, non seulement sur le planphysique mais également sur le plan émotionnel, mental et spirituel, en comprenant bien que ses différentes parties sont toujours en interrelation ce qui fait que lorsqu’un des plans est touché, les 3 autres réagissent à leur façon. 
    Mais les réactions ne sont pas toujours visibles physiquement et plus subtilement, les messages donnés pour exprimer un déséquilibre, ne sont pas toujours vus par nos yeux, ou du moins compris comme tels.

    On peut ainsi faire une analogie avec une automobile : imaginez un conducteur qui roule au volant de sa voiture, puis au bout de quelques kilomètres, le voyant de la jauge d’huile clignote. Si son attention n’est pas portée au tableau de bord, c’est la lourde panne à court terme.
    S’il est attentif mais ne sait à quoi correspond le voyant, il s’arrête rapidement et fait appel à un garagiste.
    Enfin, s’il comprend le lien entre le voyant et l’organe affaibli du moteur, il a beaucoup plus de chance de remédier efficacement au problème. 

    Il a alors deux possibilités : 
    - soit il démonte le voyant et il ne sera pas dérangé jusqu’à ce qu’il tombe en panne 
    - soit il s’arrête, fait la démarche pour vérifier la jauge et rajouter de l’huile et ainsi finir son voyage sereinement.

    Pour le naturopathe, le corps dans sa globalité est le reflet de ce qui se passe à l’intérieur. 
    Lorsque notre corps est malade, notre organisme fait clignoter des voyants.
    Chaque voyant qui s’allume indique un problème.
    Notre corps cherchant continuellement à s’équilibrer nous avertit dès que son état naturel, qui est la santé, est remis en cause.

    Le petit voyant qui s'allume est un moyen pour notre inconscient, de faire passer un message à notre conscient.
    C'est une façon de nous rendre plus habile à nous poser la ou les bonnes questions et démystifier les causes probables des malaises, mal être ou maladies, encore faut-il savoir décoder.

    Si l’on est un peu attentif, il existe des expressions significatives au quotidien, des réactions spontanées, un langage un peu inconscient comme :
    "en avoir plein le dos, avoir le coeur gros, mal digérer un événement, ça me gonfle..."
    Les mots ont aussi leur double sens : "tumeur : Tu meurs...., guérir : gai et rire..., maladie : le mal a dit..."etc.


    L’expression des maux de l’âme se fait sous forme de signaux, de signes avant-coureurs.
    Le corps avertit rapidement par de petits signes (des voyants "orange") : c’est le premier niveau des maladies aigues : les tensions physiques, musculaires (migraines, torticolis, crampes...).
    Sans attention ni lucidité, sans compréhension, le corps réitère ses avertissements (des voyants "rouges") : c’est le deuxième niveau des maladies chroniques ou des traumatismes (accidents...).
    Et enfin, si vraiment nous sommes aveugles à ces avertissements, c’est la panne totale avec le troisième niveau des maladies plus profondes et dégénératives.


    Pour la médecine occidentale, la maladie provient d’un terrain génétique alors que pour la médecine orientale, la maladie témoigne d’un obstacle à la réalisation du chemin de vie. Lire le langage du corps permet de donner un sens à ce qui nous arrive pour nous guérir et pas seulement pour nous soigner.

    Nous prenons à témoin notre corps et nos organes comme métaphore pour dire, exprimer notre mal-être.
    A nous de décrypter les signaux plus ou moins profondément ancrés.? Pour cela, il est nécessaire de bien se regarder, de s’écouter.


    Mais les problèmes (psychologiques, physiques ou émotionnels) que l’être humain s’est plus ou moins créés ne sont souvent pas la cause réelle,
    il a aussi souvent des problèmes de mémoire cellulaire.
    La maladie est souvent liée à l’éducation, au milieu social.... Le travail du thérapeute consiste à une conscientisation de la cause et du mécanisme afin d’amener
    à l’auto libération.
    Il peut utiliser pour cela la symbolique, les images qui vont l’aider à travailler sur la compréhension de la maladie et l’aider à en comprendre le mécanisme et par le fait même à en déceler la cause (l’effet programmant).


    Ceci étant, mettre « une étiquette » sur une problématique ne suffit pas toujours à la compréhension.
    Ce qui compte le plus c’est la résonance (dans ce cas, il vaut mieux résonner que raisonner) que reçoit le sujet à l’image qu’il traduit,
    ce qui fait que vibratoirement les cellules sont touchées, sensibilisées.
    Et même si le chemin est amorcé, ça ne suffit pas encore : il reste souvent un travail d’acceptation, de (re)construction mais ça c’est un autre chapitre…