<

Pensez à visiter la rubrique " Cyber Cartes" vous y trouverez des cartes de sympathie à envoyer à vos connaissances

bio

L'HOLISME

La médecine actuelle s'est considérablement spécialisée avec des experts de chaque fonction ou de chaque partie du corps ( cardiologue, pneumologue, allergologue, ORL, dermatologue, cancérologue....), avec toutefois, un inconvénient majeur: l'interaction des organes, du corps, de la psyché et du spirituel n'est plus prise en compte.
Les spécialistes de la médecine allopathique conventionnelle ont tendance à considérer le patient comme un "foie", un "intestin" ou un "sein", alors qu’une approche holistique de la santé considère chaque personne dans sa globalité

Or l'homme, entité complexe, résulte de l'interdépendance de la matière, de l'énergie de vie , des émotions, de la pensée et de l'esprit.
Hippocrate (- 400 avant JC) affirmait : " L'homme doit harmoniser l'esprit et le corps"
En effet, le mot "holistique" est dérivé du grec "holos" qui signifie "tout entier". Le principe fondamental de l’approche holistique consiste à comprendre l’état de santé ou de déficience d’une personne en fonction de ses facteurs physiques,
psychologiques, sociaux, écologiques et spirituels.
Le Naturoénergéticien doit donc se souvenir que les causes des maladies ne sont pas forcément physiques. Elles peuvent être psychologiques, environnementales ou spirituelles. Aussi, son approche doit prendre en compte l'homme dans sa globalité.


La santé holistique pourrait être définie comme l’équilibre parfait entre l’Esprit, le Mental et le Corps.
L’homme repose sur la nature : cosmos, végétation et matière vivante à ses différents niveaux de manifestation avec son intelligence prodigieuse. Il existe une unité entre les molécules, l’énergie et l’information. De même, il existe 3 niveaux de manifestations du terrain: général (matériel), subtil et profond.


Chacun de nous fait un voyage unique qui ne saurait se répéter sous le même aspect, ainsi notre état de santé nous indique à quelle étape du voyage nous nous trouvons en ce moment précis.
Les moyens mis en oeuvre doivent:
- réconcilier l’homme avec lui-même;
- lui faire prendre conscience de ses erreurs, et
- l’aider à nettoyer ses blocages physiques, énergétiques, émotionnels et mentaux afin qu’il devienne la personne qu’il aurait du être si les aléas de la vie, l’éducation, les traumas,… ne l’avaient pas entraînés vers un autre chemin.


La maladie chronique est un signe de déconnexion sur le plan énergétique
La maladie, surtout chronique, est le dernier moyen qu’a trouvé l’Être, l’Âme qui nous habite, pour crier sa présence et surtout nous faire prendre conscience qu’à un moment nous nous sommes écartés de notre chemin de vie. La maladie est une rupture dans la circulation énergétique : la Vie, le QI, ne circule plus, ne nourrit plus tous les plans de l’individu. Il y a barrage, arrêt  du mouvement de vie.  Que s’est-il passé qui nous a conduit là ?
Le corps est en relation avec les émotions, la raison et l’état d’esprit. La santé physique et mentale dépend de l’harmonie de cet ensemble. L’approche holistique encourage les individus à rechercher les modes de vie qui leur permettent d’atteindre le plus haut degré de bien-être. Il faut évidemment qu’ils en soient convaincus et qu’ils soient prêts à modifier certaines de leurs habitudes de vie.


La santé holistique repose sur 3 piliers
- Considérer l’individu sur plusieurs plans (physique, psycho émotionnel, environnemental etc.);
- considérer l’individu comme unique;
- déterminer systématiquement, si possible, l’origine des pathologies et appliquer un traitement causal doublé d’un traitement de fond (conséquences).

Les différentes pratiques de la naturopathie et de la médecine holistique qui considèrent l’individu dans son ensemble sont elles-mêmes complémentaires entre elles. Elles sont donc regroupées sous un seul concept celui de "médecine holistique" et tendent ainsi vers l’unification des méthodes thérapeutiques.


La médecine holistique essaie de comprendre l’homme dans sa globalité
Aujourd’hui cette approche de la santé holistique s’impose comme une nécessité absolue pour pallier aux défaillances d’un système de santé trop souvent axé sur l’hyperspécialisation, et subissant de plus en plus les contraintes du marché au point que les patients sont devenus des "clients", des "usagers".
Un praticien en "médecine holistique" se doit d’avoir des compétences élargies dans différents domaines d’approche afin d’en faire une synthèse, d’exercer sa profession pleinement, et le plus efficacement possible. Bien entendu, si cela dépasse sa compétence, il se doit d’orienter vers tel ou tel spécialiste de médecine allopathique.


La santé holistique connaît donc principalement quatre domaines de travail :
- Physique ;
- psychologique ;
- émotionnel ;
- énergétique.

Nous connaissons les origines "possibles" des maladies : microbes, hygiène, héritage génétique, alimentation, environnement… Si la dimension psychologique est aujourd’hui prise en compte, on ignore souvent dans quelle proportion, parce que celle-ci n’est pas étudiée ; le médecin n’a souvent pas de temps à consacrer aux états d’âme de ses malades.


La maladie chronique est un signe de déconnexion sur le plan énergétique
La maladie, surtout chronique, est le dernier moyen qu’a trouvé l’Etre, l’Âme qui nous habite, pour crier sa présence et surtout nous faire prendre conscience qu’à un moment nous nous sommes écartés de notre chemin de vie. La maladie est une rupture dans la circulation énergétique : la Vie, le QI, ne circule plus, ne nourrit plus tous les plans de l’individu. Il y a barrage, arrêt  du mouvement de vie.  Que s’est-il passé qui nous a conduit là ?

Le corps est en relation avec les émotions, la raison et l’état d’esprit. La santé physique et mentale dépend de l’harmonie de cet ensemble. L’approche holistique encourage les individus à rechercher les modes de vie qui leur permettent d’atteindre le plus haut degré de bien-être. Il faut évidemment qu’ils en soient convaincus et qu’ils soient prêts à modifier certaines de leurs habitudes de vie.

 Le thérapeute en santé holistique aide à combattre la maladie en mobilisant les ressources de l’organisme
La possibilité de se confier et de recevoir une écoute compétente, permet à toute personne qui traverse une crise personnelle d’en identifier les enjeux et de découvrir ses motivations profondes. Elle prend ainsi progressivement conscience de ses capacités, et apprend à les mobiliser pour se prendre en charge en organisant ses propres forces d’auto-guérison.

Le thérapeute holistique ne lutte pas contre la maladie, il est présent pour aider l’être humain en souffrance, c’est à dire en manque de quelque chose, à mobiliser ses propres ressources

Holisme