<

Pensez à visiter la rubrique " Cyber Cartes" vous y trouverez des cartes de sympathie à envoyer à vos connaissances

éducation

Sortir de la dualité

Ce à quoi on résiste persiste. Passons à l ‘éducation positive pour changer en douceur.

Ma formation vétérinaire m’a amenée à être en contact avec des chiens à éduquer ou à
"rééduquer ".
En France, les méthodes d’apprentissage de la fin du XXème siècle étaient majoritairement basées sur un système de récompense punition. L’éducateur ou plutôt le dresseur, pour ne pas dire le dompteur opposait une résistance, la punition pour contrer les comportements jugés indésirables. Le résultat de cette pratique était l’obtention, dans le meilleur des cas, d’un chien certes, obéissant, surtout en présence de son « maître » mais par soumission et crainte et non par adhésion volontaire.

Ouf ! Nous avons changé de siècle et de pratiques et aujourd’hui se développe un courant appelé l’éducation positive qui consiste à récompenser les comportements jugés adéquats et à totalement ignorer les comportements jugés inopportuns. Cette pratique donne des résultats durables, en toutes circonstances et des chiens beaucoup plus joyeux.

Pourquoi ce long préambule ? Parce que en ce qui concerne nos comportements automatiques, nous ne sommes pas différents des animaux, nous avons le même tronc cérébral et le même système limbique qui gèrent nos fonctions de survie, nos pulsions et nos émotions. Cependant, à la différence de nos compagnons à quatre pattes, nous sommes doués de conscience, c’est à dire que nous avons la capacité d’auto-observer nos comportements, nos pensées et nos émotions et c’est grâce à cet attribut que nous pouvons sortir de la dualité, sans souffrance, ni violence, ni culpabilité.

Cette capacité d’auto-observation nous permet de choisir de nous auto éduquer de manière positive en nous félicitant quand nous avons réussi à adopter un comportement que nous souhaitons mettre en place dans notre vie et en traitant par l’indifférence et le non jugement les comportements que nous souhaitons voir disparaître pour nous ouvrir au changement.

Cette pratique demande de la patience, de l’humilité de nous voir tel que nous sommes sans chercher à nous changer par la volonté. Cette méthode peut paraître longue et peu "efficace" dans un premier temps mais en traitant notre matière avec patience, Amour et bienveillance, nous sommes surpris un jour que le changement se soit opéré tout seul sans que l’on s’en rende compte. Une amie m’a dit un jour pour illustrer ce propos," le café m’a abandonné".

En cessant d’alimenter les dualités en nous, que nous pouvons reconnaître par les tournures de phrases que nous entretenons à l’intérieur de nous, du genre, il faut que j’arrête de fumer ou bien je devrais manger moins etc, tous ces jugements sur nous mêmes ou sur les autres attirent une résistance proportionnelle à l’effort que nous fournissons pour nous contraindre.

Or, en cessant d’alimenter le jugement et les dualités en nous, nous faisons la Paix avec ce que nous considérons comme des "mauvais choix" ou des "mauvaises habitudes", et nous apprenons à nous aimer de manière inconditionnelle. Plus notre Amour pour nous même grandit plus nous respectons notre corps non par obligation ou contrainte mais par respect, tant pour nous mêmes que pour les autres.

C’est un beau programme, n’est ce pas ?

Source: http://www.vivresanslimites.org