<

Pensez à visiter la rubrique " Cyber Cartes" vous y trouverez des cartes de sympathie à envoyer à vos connaissances

lombalgie

LOMBALGIE : 5 CAUSES DONT VOUS N'AVEZ JAMAIS PROBABLEMENT ENTENDU PARLER

Vous n’arrivez pas à vous défaire de vos douleurs dans le bas du dos et pourtant vous avez tout essayé : crème et pilule anti-inflammatoires, des plantes, des séances chez le kiné, chez l’ostéopathe, des infiltrations, même l’acupuncteur, et vous connaissez par coeur les gestes de prévention et pourtant…
Votre lombalgie s’est améliorée peut-être quelque temps, mais elle est revenue de plus belle, c’est comme si vous n’aviez rien fait. Et bien c’est peut-être parce que la cause ne vient pas d’où vous le pensez !

Lombalgie 1

Voici 5 causes qui peuvent être la cause de votre mal de dos sans que vous ne le sachiez.

1- Votre intestin est en souffrance
L’état de votre intestin impacte tout notre corps et également notre dos. Étrange comme idée à première vue, mais en fait cela prend tout son sens quand on y regarde de plus près.
Les intestins sont enveloppés dans une poche appelée péritoine. Une partie de ce péritoine (le mésentère) s’accroche directement sur la colonne vertébrale permettant de garder les intestins en suspension. Donc si votre intestin est en souffrance, cela aura des conséquences directes sur votre colonne vertébrale et sur tous les muscles alentours qui sont connectés directement ou indirectement au péritoine (le psoas, les lombaires, les pyramidaux, etc.).
Et il faut le dire, on est pas toujours tendre avec notre intestin, on lui impose des repas complexes, en grande quantité, avec des mélanges pas toujours faciles à gérer et avec beaucoup d’éléments toxiques (pesticides, reste d’antibiotiques et d’hormones dans les viandes par exemple, additifs alimentaires chimiques, etc.). Tout cela fait que notre intestin se fatigue et est souvent submergé de travail, donc des déchets stagnent et restent dans l’intestin sans être traités à temps. Ils vont fermenter, putréfier formant des gaz et substances toxiques et former une sorte de croûte dans notre intestin. Pas très ragoutant tout ça, mais réel malheureusement !
Donc cette stagnation de déchets va provoquer des ralentissements du transit, des inflammations, des ballonnements et des raideurs empêchant le mouvement naturel de l’intestin, induisant des tensions dans tout votre intestin et par conséquent cela va tirer sur le péritoine qui va lui même créer des tensions sur votre colonne vertébrale et les muscles alentours.
Donc la première chose à faire lors d’une lombalgie sera de rétablir l’état de votre intestin ainsi que rééquilibrer votre flore intestinale pour libérer les tensions provoquer par un intestin en souffrance.
Il est souvent compliqué de restaurer la bonne santé de notre intestin seulement par l’alimentation. C’est pourquoi je vous conseille de faire appel à un naturopathe pour vous conseiller au mieux et avoir des résultats rapidement.

2- Vous êtes en acidose
Le corps se doit d’avoir un Ph équilibré, c’est-à-dire qu’il est y a des acides et des bases qui doivent être en constant équilibre dans notre organisme pour qu’il fonctionne de manière optimale.
Cependant le rythme de vie et l’hygiène de vie actuelle ont tendance à déséquilibrer notre Ph interne, provoquant la fabrication d’acides en trop grande quantité : l’alimentation, le stress, les carences, les médicaments, la digestion, la fatigue, le sommeil …
Le problème est que ces acides sont dangereux pour notre organisme et doivent être contrôlés rapidement sinon il risque d’endommager tout ce qui passe sur leur passage. Pour cela, l’organisme à un système très précis, appelé système tampon, les acides vont être neutralisés par des bases et ainsi former un sel qui le rend inoffensif puis est éliminé par les reins et les poumons.
Le premier problème est que s’il y a trop d’acides, l’organisme va devoir aller puiser dans ses réserves en minéraux et oligo-éléments (qui sont des bases) pour les tamponner et alors qu’ils servent à la construction tissulaire : os et muscles notamment.
Le 2eme problème est que, si malgré le fait de tamponner, il y a encore beaucoup trop d’acides en circulation, ceux-ci seront stockés dans les tissus.
Et comme la partie lombaire est une région constamment sollicitée, elle se fragilise plus vite. Mais en cas d’acidose, elle ne pourra pas se réparer manquant de minéraux et oligo-élément et ayant des acides qui vont être stockés pour les neutraliser. Donc tant que vous ne contrôlerez pas votre acidité et vos carences, vous ne pourrez pas sentir d’amélioration.
Je consacrerai très prochainement un article spécialement à la réduction de l’acidité, mais en attendant je vous invite à lire le livre Gérez votre équilibre acido-basique de Christophe Vasey.

3. Votre ceinture abdominale est trop faible
Les abdos ne nous ont pas été donnés pour se pavaner sur la plage avec un ventre en tablette de chocolat , ils ont avant tout une réelle utilité. 
Les muscles abdominaux nous sèvrent à organiser nous mouvements autour de notre centre de gravité qui se situe entre nos lombaires et nos intestins, et c’est là sa réelle importance.
Donc si notre ceinture abdominale n’est pas assez musclée, des tensions vont se créer dans la colonne vertébrale, les tendons, les cartilages, les tissus, etc. pour nous aider à ne pas tomber, à nous tenir debout et nous permettre d’avoir des gestes précis.
Donc vous aurez beau faire des infiltrations, prendre des anti-inflammatoires, faire des séances de kiné, etc. Tant que votre ceinture abdominale de remplira pas son rôle de maintien autour du votre centre de gravité, vous aurez toujours des tensions annexes qui seront présentes pour vous empêcher de tomber…
Mais attention, avoir une ceinture abdominale forte ne veut pas dire faire des abdos n’importe comment, car vous pourriez vous blesser encore plus. D’ailleurs beaucoup de personnes avec des douleurs dans le bas du dos disent qu’ils ne peuvent pas faire d’abdos, car cela leur fait trop mal au dos. Mais en fait, ce n’est pas la douleur du dos le problème, mais la façon de faire les exercices. C’est pourquoi je vous conseille de pratiquer le Pilates en particulier.
C’est une méthode qui travaille en douceur et en profondeur tous les muscles du corps en se centrant sur notre centre de gravité, sur la posture, mais aussi sur l’importance de larespiration et la conscience de chaque geste. C’est une des méthodes les plus efficaces et les plus sûres pour retrouver un dos en bonne santé.

4- Vous êtes trop stressé(e)
Il est important de savoir que le stress impacte tout notre corps et en premier lieu notre posture.
Lorsque l’on est stressé, notre respiration se modifie. Nous respirons plus rapidement et moins en prodonfeur, ce qui implique que le diaphragme est en constante tension et va remonter vers le haut. Le diaphragme étant directement connecté au bas de la colonne vertébrale, remontant, il va également tirer sur les lombaires. 
Et une chose intéressante à savoir est que notre moyen le plus rapide et efficace pour gérer le stress est la respiration. En effet, le stress modifie notre respiration, mais nous pouvons directement contrôler notre respiration et ainsi inverser la situation et réduire le stress, stoppant l’impact sur notre posture et donc les douleurs lombaires qui pourraient se mettre en place.
Donc une des premières choses à faire lorsque l’on a des douleurs dans le dos, c’est d’apprendre à contrôler sa respiration ! Oui, oui ça s’apprend !
Je vous invite à lire le livre l’art de la respiration de Swami Saradananda et de prendre rendez-vous avec un naturopathe ou un sophrologue ou de prendre des cours de yoga, taïchi ou Qi gong qui vous apprendront à bien respirer.
Et l’idéale serait d’apprendre à gérer son stress également par des techniques de relaxation, de méditation ou grâce à la sophrologie par exemple.

5- Vous vous sentez en insécurité matérielle et/ou affective
La peur est l’état émotionnel qui nous impacte le plus dans nos mouvements qui nous permet d’avancer dans la vie. La peur est nécessaire pour que l’on sache prendre des décisions correctes face à un danger imminent, cependant elle peut aussi provoquer un blocage lorsque nous nous sentons en insécurité matérielle et/ou affective et cela va se répercuter avec des tensions principalement dans le bas du dos, vous obligeant à rester immobile.
Dans ce cas, les fleurs de Bach, seront un outil précieux pour vous aider à discerner une peur utile d’une peur immobilisante et à identifier cette peur qui vous empêche d’agir. J
Les principales fleurs de Bach correspondant à la peur (ou à une peur cachée)

  • Agrimony : peur des conflits
  • Aspen : Peur inexpliquée, sans raison précise
  • Cerato : Peur de se tromper
  • Cherry plum : peur de perdre le contrôle, de ne pas se maîtriser
  • Chicory : Peur de l’abandon, de ne pas être à la hauteur des espérances de ses proches
  • Clematis : Peur de ne pas arriver à réaliser ses rêves
  • Gentian : peur de ne pas aller au bout de ses projets à cause d’un événement extérieur imprévu
  • Heather : Peur de la solitude
  • Impatiens : peur de manquer de temps
  • Larch : peur de l’échec, ne se sent pas à la hauteur
  • Red Chestnut: Peur pour les proches ou amis, anticipent les malheurs
  • Vervain : Peur que les autres ne la suivent pas dans ses idées
  • Walnut : peur du changement

Les peurs peuvent être difficiles à identifier, une peur peut en cacher une autre. C’est pourquoi il sera important de chercher à comprendre, quelle est votre peur principale et la fleur type qui lui correspond, de préférence avec un professionnel formé en fleur de Bach.

Voici plein de nouvelles pistes à explorer pour éliminer efficacement et totalement vos problèmes de dos, en agissant sur la vraie cause de vos douleurs.

Vous avez aimé cet article, en voici 3 autres que vous apprécierez :