<

Pensez à visiter la rubrique " Cyber Cartes" vous y trouverez des cartes de sympathie à envoyer à vos connaissances

L CARNOSINE

La Carnosine (acide aminé) est un puissant antioxydant pour l'anti-vieillissement et combat les changements dus au vieillisement de la peau, du cerveau, du coeur, des muscles et d'autres tissus. La Carnosine a fait l'objet de recherches scientifiques et a été reconnue comme supplément alimentaire naturel et non-toxique.
C'est un Supplément Essentiel Pour Ceux Qui Ont Plus de 40 Ans...
Pendant des siècles, les êtres humains ont cherché la fontaine de jouvence. Et si la réponse à la santé et à la vitalité se trouvait au sein de notre propre corps?
La Carnosine est un nutriment naturel dans notre corps, dont la production diminue avec l'âge. La recherche clinique sur la Carnosine a produit des résultats étonnants et spectaculaires, surtout : la connaissance que la Carnosine peut être le principe de nutriments maintenant le corps jeune.
L'intérêt pour la Carnosine a nettement augmenté au cours des dernières années et beaucoup d'experts prévoient qu'elle deviendra le traitement fondamental quotidien pour les gens de tous les âges, mais en particulier pour ceux qui approchent de la quarantaine et plus.
La grande valeur de la supplémentation en carnosine a été reconnue depuis environ dix ans maintenant, mais la population n'est au courant que tout récemment depuis ces deux dernières années. Ceci n'est pas surprenant car cela se produit tout le temps avec des produits aussi salutaires. 
Il y a habituellement un grand délai entre la découverte d'un supplément naturel efficace dans les cliniques et quand le grand public commence finalement à le prendre. C'est aussi vrai pour le bêta glucane, le beta sitosterol, la pregnenolone, la curcumine, la quercétine, la melatonine et beaucoup d'autres produits.
La dégradation des protéines est l'un des principaux mécanismes du vieillissementLes protéines sont essentielles au fonctionnement de l'organisme et elles sont détruites soit par l'oxydation (les radicaux libres) soit par la glycation (réaction avec des molécules de sucre).
Le vieillissement de la peau est le signe le plus visible de la dégradation protéique et il se manifeste par des rides, une perte d'élasticité et une capacité de cicatrisation réduite. 
Mais la peau rend visibles des changements qui affectent tout l'organisme et touchent aussi les muscles, les vaisseaux, les yeux, le cerveau et bien d'autres organes. Lorsque trop de protéines deviennent non fonctionnelles, le corps devient la cible des maladies dégénératives et vieillit prématurément.
Les études montrent que l'acide aminé carnosine est l'antioxydant le plus efficace contre le radical hydroxyl (ennemi numéro un des protéines) et le plus puissant inhibiteur connu du processus de glycation qui caramélise nos protéines par des "liaisons croisées".
Les études montrent aussi que le taux de carnosine décroît de plus de 63% dans les muscles à l'âge de 70 ans ce qui pourrait expliquer une partie de la fonte musculaire associée au vieillissement. 
La réduction de la présence de carnosine dans l'organisme, associée à un stress oxydatif croissant et à des habitudes alimentaires privilégiant les glucides, rendent souhaitable voire indispensable la supplémentation.
Imaginez un aliment naturel qui empêche la peau de se rider, de se distendre, de vieillir, aussi bien sur le visage (paupières, joues, lèvres) que sur les cuisses ou sous les bras. 

Peau l carnosine

Et tandis que vous vous verriez, année après année, votre visage rester jeune dans le miroir de votre salle-de-bain, vos artères, vos yeux et vos reins, sans que vous ne vous en aperceviez, arrêteraient eux aussi de vieillir ! 
Vos artères, qui devenaient de plus en plus rigides, ou étaient même en train de se boucher, garderaient leur souplesse, leur élasticité. Ce qui vous permettrait d'avoir plus d'énergie, d'être moins essoufflé, tandis que s'éloignerait le risque d'infarctus ou d'AVC. 
Hé bien il se trouve que cet étonnant aliment existe, et se trouve même dans la plupart des viandes que vous consommez : il s'agit d'un acide aminé appelé "carnosine"

Si vous mangez régulièrement de la viande, vous consommez donc sans le savoir de la carnosine. 
Mais deux faits très simples expliquent pourquoi elle n'exerce pas cet effet anti-âge de façon visible :
– D'abord, votre apport maximum par jour par voie alimentaire est de 25 à 50 mg, alors que les effets cités ci-dessus ne s'observent qu'avec 1000 à 1500 mg. 
– Ensuite, vous avez dans votre tube digestif une "enzyme", c'est-à-dire une substance qui détruit la carnosine. Cette enzyme s'appelle la carnosinase.

Pour observer les effets anti-âge, il est donc nécessaire de prendre de la carnosine sous forme de complément alimentaire.

La glycation ou glycosylation des protéines
La réaction de glycation
Pour simplifier, je ne détaillerai pas les 3 phases de cette réaction mais seulement de la troisième, celle qui irréversible. C’est la "réaction de Maillard" connue depuis longtemps (1912), que l’on observe dans le brunissement des denrées alimentaires avec le temps ou bien lors de fortes cuissons (au-dessus de 120°). On le voit tous les jours en cuisine dans le brunissement de la viande qui cuit, des pommes de terre frites, du fromage gratiné, etc… C’est une sorte de « caramélisation » des protéines qui se fait avec des sucres (glucides). Ce léger ‘roussi’ des aliments peut exciter nos papilles gustatives mais il est toxique pour notre santé.
Dans notre corps, la réaction de glycation se fait entre des sucres (par exemple le glucose) et essentiellement des protéines ou des acides aminés. Elle est favorisée par des taux de sucres importants. Notons que d’autres sucres comme le galactose du lait ou le fructose sont encore plus aptes à déclencher cette réaction.
Les glycotoxines (ou AGEs)
La glycation donne naissance à des composés, les "glycotoxines" (ou AGEs Advanced Glycation End products) où plusieurs éléments protéinés se relient entre eux, perdant ainsi de leur mobilité. Ceci diminue la souplesse des structures concernées (le collagène en particulier). Elle favorise une fibrose des tissus qui perdent leur élasticité mais elle peut aussi perturber le fonctionnement interne de nos cellules (glycation intracellulaire). La cellule ne sait quasiment pas éliminer les glycotoxines de la glycation. Celles-ci s’accumulent avec le temps pour l’entraîner vers sa mort.
L’acrylamide est une glycotoxine des plus toxiques surtout pour nos neurones. Elle est hélas de plus en plus consommée depuis ces dernières décennies. Il s’en produit beaucoup en cuisson à haute température des produits riches en amidon et en asparagine (un acide aminé) : les céréales, pommes de terre, viennoiseries, biscuits…

Vieillissement et glycotoxines
Notre corps fabrique aussi des glycotoxines en faible quantité mais cette production augmente avec l’âge. De plus, nos reins qui éliminent plus des 2/3 de nos glycotoxines en temps normal voient également leur fonction diminuer en vieillissant.
Quoiqu’il en soit, les quantités de glycotoxines issues de notre alimentation moderne occidentale sont sans commune mesure avec celles que notre corps produit (des millions de fois plus). Et on peut les éviter…
Des études montrent des corrélations entre la charge en glycotoxines et le développement des maladies liées à l’âge : artériosclérose, diabète, Alzheimer, arthrose…
Nous considérons que la mise sur le marché de la carnosine est la nouvelle la plus importante de l'année en matière de nutrition. Elle fait partie des rares nutriments dont l'activité est puissante, versatile et démontrée. 
En effet, elle :

  • Protège les protéines de l'œil de la dégradation causée par le malondialdehyde (MDA) et empêche le MDA d'induire des liaisons croisées. 
  • Se concentre dans le cerveau et le protège de la glycation, des liaisons croisées, de l'oxydation et de l'excitotoxicité. Elle protège les capillaires cérébraux des dommages induits par l'amyloïde bêta(que l' on retrouve en grande quantité dans la maladie d'Alzheimer ), les lipides oxydés et le métabolisme de l'alcool. 
  • Accroît la longévité des cellules sénescentes et leur permet de se diviser pendant plus longtemps comme des cellules jeunes. Une étude in vitro sur des fibroblastes (un type de cellule cutanée) a permis d'accroître leur longévité de 67%. 
  • Est encore un meilleur agent anti glycation que l'aminoguanidine et peut empêcher le développement de liaisons croisées dans le collagène. 
  • Est efficace dans le traitement des cataractes séniles (étude sur des chiens) et pour ralentir le développement des cataractes (étude sur des lapins). 
  • Fait partie du petit groupe de substances capables d'allonger la durée de vie des mammifères : les souris traitées à la carnosine ont vécu 20% plus longtemps que les contrôles. Elles avaient aussi une apparence plus jeune, et leurs cerveaux présentaient des niveaux significativement plus bas enmalondihaldehyde (MDA) et monoamine oxydase B (MAO-B) que les contrôles, indiquant un métabolisme juvénile de la dopamine
  • permet de réduire de 85% la péroxydation des lipides cérébraux chez des souris soumises à un stress provoqué intense et de multiplier par six l'activité antioxydante protectrice de la superoxyde dismutase (SOD) dans leur cerveau.

La carnosine est sans doute la plus prometteuse découverte muti-modale de ces dernières années dans le domaine de la nutrition anti-vieillissement. Elle agit sur la longévité au niveau de la cellule et à celui de l'organisme.

Adn longevite

Les études scientifiques ont montré qu'elle aidait à préserver l'intégrité structurelle, fonctionnelle et génétique de l'organisme d'une manière naturelle et sans aucune toxicité. 
Bien que beaucoup d'études aient démontré une activité significative de la carnosine à des dosages relativement faibles, de l'ordre de 150 mg par jour, d'autres études montrent une activité supérieure avec des dosages plus élevés, de l'ordre de 1000 à 1500 mg par jour, qui permettent de saturer l'enzyme carnosinase (qui dégrade la carnosine) pour que la carnosine libre soit disponible en quantité adéquate dans tout l'organisme. 
Le mieux étant de la combiné avec d'autres super aliments naturels car la synergie renforce et décuple souvent l'action des autres ingrédients 
https://www.rlpconcept.com/fr/authentification?d=ETFA1633

Comment agit la carnosine ?
Les tissus comme la peau, les artères, les membranes des yeux ou des reins sont endommagés par l'oxydation et la glycation. 
L'oxydation s'apparente à la "rouille" ou au "rancissement" dans le cas des graisses. 
Notre corps est constamment attaqué par des molécules "carnivores" agressives appelées "radicaux libres", responsables de l'oxydation. Ces radicaux libres ont pour origine :
– le tabac, l'alcool en excès, et la pollution atmosphérique (particules fines, ozone...) ; 
– le stress, qui produit du cortisol ; 
– les pollutions chimiques et les radiations, y compris du soleil ; 
– et le simple phénomène de la respiration : lorsque vous respirez, vous absorbez de l'oxygène qui vient "brûler" vos nutriments pour produire de l'énergie cellulaire. Comme un moteur produisant de la fumée, cette combustion entraîne la production de radicaux libres.

L'oxydation fait perdre leurs propriétés à vos cellules, qui s'intoxiquent puis meurent. Dans le pire des cas, l'oxydation provoque des mutations de votre ADN, et débouche sur des tumeurs cancéreuses. 
Or il se trouve que la carnosine a un puissant pouvoir anti-oxydant. Lorsque vous la consommez en quantité suffisante (1000 à 1500 mg par jour), elle est capable de stopper la destruction de milliards de cellules dans votre corps, chaque jour. Préservées, ces cellules continuent donc à fonctionner et à se diviser, ce qui explique que vos tissus (peau, artères, reins, membrane des yeux) vieillissent moins vite. 
Mais ce n'est pas tout. Il se trouve que la carnosine est une des rares substances à avoir aussi des effets anti-glycation.

Il est aussi important d'agir contre la glycation que contre l'oxydation
La glycation est un phénomène nettement moins bien connu du grand public que l'oxydation. 
Et pourtant, pour une stratégie anti-âge efficace, il est aussi important d'agir contre la glycation que contre l'oxydation. 
La glycation est un phénomène qui est provoqué, non par des radicaux libres, mais par la simple présence de glucose (sucre) dans l'organisme. Plus vous avez de sucre dans le sang, plus la glycation est importante, et plus vous vieillissez. C'est pourquoi une maladie comme le diabète peut être assimilée à un vieillissement accéléré.

Dans notre corps, les tissus se "caramélisent"
L’artériosclérose, où les vaisseaux sanguins perdent leur souplesse, en est un bon exemple. Ce phénomène de durcissement peut s’observer sur tous les tissus ; en particulier : la peau, le cristallin de l’oeil, les tendons et capsules articulaires, etc… Divers composés issus de la glycation peuvent se déposer sur les parois des vaisseaux. Ceux du rein et de la rétine, particulièrement fins, sont plus exposés. On retrouve des lésions de glycation dans le diabète (à cause de l’excès de glucose dans le sang), la maladie d’Alzheimer, des rétinopathies et certaines maladies rénales… Notons que les glycotoxines sont particulièrement néfastes pour les tissus nerveux.
La glycation est une réaction quasi-irréversible et cumulative. De plus, elle favorise les réactions d’oxydation (avec formation de radicaux libres) ainsi que l’inflammation, qui accélèrent le vieillissement. L’hypercoagulation sanguine et l’augmentation du taux de cholestérol sont aussi favorisées.
Les glycotoxines générées par la glycation peuvent freiner l’action de nos hormones, d’enzymes, d‘antioxydants et de certains mécanismes de défenses immunitaires. Ils sont toxiques pour le rein et peuvent conduire à l’insuffisance rénale, comme dans le diabète.

Qu'est-ce au juste que la glycation ?
Il s'agit du phénomène, à l'échelle microscopique, de "caramélisation". Si vous prenez de la viande, la roulez dans le sucre, et que vous la mettez à cuire, le sucre va fondre et se lier aux protéines de la viande pour former une couche dure caramélisée. 
Ce processus, qui ne prend que quelques secondes dans une poêle à haute température, se produit lentement dans votre corps, à chaque instant, et au niveau microscopique (niveau cellulaire). Après plusieurs dizaines d'années, cette caramélisation, appelée "glycation" en langage médical, est suffisamment forte pour commencer à devenir visible et même gênante car potentiellement cause de maladies graves. 
En effet, les protéines glyquées se soudent ensemble, dans un processus connu sous le nom de liaisons croisées. Au fur et à mesure que des protéines tissent des liens croisés, les tissus de l'organisme deviennent de plus en plus raides et durs. 
Prenez le cas de votre peau par exemple. Votre peau est soutenue par un matelas de chair appelé derme. Le derme se trouve sous votre épiderme, et c'est lui qui donne à votre peau un aspect moelleux et élastique. Il est composé de fibres de collagène (une gélatine ferme), et d'élastine. 
Avec le temps, les molécules de sucre de votre sang viennent se lier à ces protéines. Fibres de collagène et d'élastine deviennent rigides, puis cassent sous l'effet de la glycation, ce qui entraîne des rides, un relâchement de l'épiderme, une sécheresse cutanée et des difficultés de plus en plus grande à cicatriser. 
Le même phénomène a lieu au niveau des artères, qui deviennent rigide, des cellules des reins, ou de la cataracte. 
La glycation des protéines s'accélère fortement chaque fois que vous consommez des sucres et quand vous mangez des aliments grillés : viandes grillées (surtout au barbecue), fritures, huiles cuites à plus de 180 °C et même légumes brunis à la cuisson. 
C'est pourquoi on peut avoir 40 ans, être rayonnante et compter ses rides sur les doigts d'une main si on mange peu sucré, pas trop cuit, et si on prend de la carnosine... et être extrêmement ridée et relâchée à 45 si l'on ne prend pas soin son organisme et de son alimentation. 
De même, des jumeaux qui ont le même patrimoine génétique et la même apparence à la naissance, peuvent paraître d'un âge radicalement différent quand ils vieillissent. A 45 ans, l'un peut avoir l'air 10 ans plus vieux que l'autre, pour ces mêmes raisons.

Pourquoi la carnosine n'est-elle pas plus connue ?
La carnosine a été découverte en 1900 en Russie. C'est un dipeptide qui contient deux acides aminés, l'alanine et l'histidine. 
La majeure partie des recherches sur la carnosine ayant été réalisée en Russie, celles-ci ne sont disponibles que depuis peu pour les scientifiques occidentaux. 
Plusieurs études récentes ont toutefois démontré l'intérêt de la carnosine contre le vieillissement des tissus, ce qui laisse penser que la médecine générale et le grand public pourraient prochainement se tourner massivement vers ce nutriment. 
Dans la revue scientifique Biochemistry par exemple, des chercheurs italiens ont exposé en culture des tissus de cristallin de rat à une solution de guanidine, une substance connue pour former la cataracte, ou à une solution de guanidine et de L-carnosine. Les résultats ont montré que la guanidine rendait les cristallins complètement opacifiés alors que dans la solution de guanidine et de carnosine, les cristallins étaient 50 à 60 % moins opacifiés.(1) 
Des scientifiques ont également montré que la carnosine protège les protéines cellulaires de deux façons différentes. D'abord, grâce à son pouvoir antioxydant, la carnosine empêche la formation de sucres oxydés ou radicaux glycosyles également appelés produits de glycation avancés (AGE pour Advanced Glycosylation End-product).(2) 
Ensuite, la carnosine se lie à des groupes carbonyles potentiellement dangereux qui attaquent des protéines enfoncées dans la membrane cellulaire, se lient à elles et les neutralisent. 
Ces processus ont tous deux d'importantes implications pour les traitements antiâge : la carnosine ne fait pas qu'empêcher la formation de liaisons croisées nuisibles, mais elle élimine aussi celles qui se sont précédemment créées, restaurant ainsi un fonctionnement normal de la membrane(3). 
Ces avancées scientifiques indiquent que la supplémentation quotidienne en carnosine, qui n'est pratiquée que par une minorité bien informée aujourd'hui, se généralisera demain lorsque les grands médias commenceront à en parler. 
C'est en effet un pilier central de toute stratégie efficace de réduction des effets de l'âge, et ce sans aucun risque d'effets secondaires négatifs (la carnosine est, je le rappelle, un simple aliment naturel). 

Lutter contre la glycation pour conserver l’élasticité des tissus
L’alimentation est une source de produits dérivés de la glycation ou bien qui peuvent la favoriser. Il est donc possible d’intervenir à ce niveau. D’autre part, certaines substances naturelles ont prouvé leur effet limitant sur la glycation.

Alimentation
Il est sage d’éviter les aliments trop cuits (grillés) et contenant des produits de Maillard : aliments brunis ou roussis, gratinés, caramélisés. Le mode de cuisson peut multiplier jusqu’à 10 fois la quantité de produits de la glycation par rapport au même produit bouilli par exemple. La peau dorée des volailles ou poissons grillés, ou pire : frits ou panés, est particulièrement riche en produits de Maillard (2). Idem la croûte du pain, les biscottes, biscuits, beignets, fritures, etc…
Tous les aliments à index glycémique élevé qui donnent de fortes augmentations de la glycémie (sucre dans le sang) vont évidemment favoriser la glycation. Il s’agit du saccharose, des pâtisseries au sucre ajouté, des céréales et farines trop raffinées, viennoiseries, confitures, pommes de terre, etc…
Parmi les champions de la teneur en glycotoxines : les viandes grillées (n’oublions pas que ce sont des muscles d’animaux donc chargés de glycogène qui est un sucre) et les produits industriels auxquels on rajoute des protéines ou poudres de lait (pâtes à biscuits, pizzas, fast-food, fromages industriels, etc…).
Cuire en milieu acide et humide réduit la formation de glycotoxines (tomate et citron) ainsi que le bicarbonate ou la levure de boulanger en remplacement de la levure chimique dans les pâtes à pains ou crêpes

Plantes et aliments anti-glycation
Voici encore diverses plantes où l’action anti-glycation a été démontrée dans des études : feuilles de goyave, de noyeralliacées (ail, oignons, poireaux…)(8), calendula,curcuma, brassicacées (choux), romarin, cannelle, thym, girofle…
Notons que nombre de ces plantes étudiées aujourd’hui étaient bien connues par les médecines traditionnelles (en particulier ayurvédique) et déjà proposées dans la lutte contre le vieillissement depuis quelques milliers d’années.

Bénéfices de la Carnosine:
Antioxidant- Protection Contre les Radicaux Libres
Premièrement, c'est un antioxydant, protégeant nos cellules contre les dommages des radicaux libres. Pris avec la vitamine E et d'autres antioxydants, il a un effet optimum.
Elle empêche la Glycosylation ; Ce qui prolonge la durée des cellules. Cela signifie qu'il peut réduire la destruction des protéines importantes et de l'ADN par les molécules de sucre, un processus connu sous le nom de glycosylation
La signification de ce processus a été reconnu tout récemment. Des combinaisons anormales de sucre et des protéines sont très toxiques, contribuant à plusieurs maladies relatives à l'âge telles que le diabète, la maladie de coeur, l'accident vasculaire, la maladie d'Alzheimer et le vieillissement de la peau. La Carnosine peut aider à empêcher les dommages de la glycosylation, débarrassant le système de toutes les substances anormales et le laissant libre pour fonctionner de façon optimale.
Métaux Chélatés dans le Corps - C'est comme une couverture metallique contre les toxiques -Elle réagit avec les sous-produits toxiques de notre métabolisme et les élimine du corps. Elle stabilise les cellules, les rendant plus résistantes aux dommages, et amplifie le système immunitaire.

https://www.rlpconcept.com/fr/authentification?d=ETFA1633

Protection Contre la Maladie d' Alzheimer
De nouvelles recherches montrent que le cuivre et le zinc stimulent nettement la formation sénile de plaque dans la maladie d'Alzheimer. Des chélateurs de ces métaux dissolvent ces plaques en laboratoire. La Carnosine peut également empêcher la production absolue de bêta-amyloïde qui conduit à la formation de plaque. 
Un signe de la maladie d'Alzheimer est l'affaiblissement de microvascularisation du cerveauLa Carnosine protège les cellules des vaisseaux sanguins du cerveau (cellules endothéliales) des dommages par bêta-amyloïde (formation de la plaque senile) aussi bien que par des produits d'oxydation de lipide et par le métabolisme de l'alcool (qui ont été aussi expérimentés en laboratoire).

La Carnosine Aide à Améliorer la Fonction Cognitive
Un récent article publié dans The Journal of Neuroscience présente des résultats qui indiquent que la stimulation électrique ciblée peut favoriser la production de nouvelles cellules saines dans le cerveau et ainsi améliorer les facultés intellectuelles. Cette étude a été réalisée sur des souris et, par conséquent, l’application réelle de cette procédure sur les humains n’est pas pour demain. 
Toutefois, La Carnosine propose une solution déjà disponible.
Le Dr Helen Budzynski, Ph. D., a récemment terminé une étude clinique en utilisant la Carnosine qui est une substance reconnue pour son rôle dans la protection du corps et du cerveau contre les effets dévastateurs de l’âge, ainsi que dans l’inversion de certains dommages causés par le vieillissement.
Les capacités cognitives des participants à cette étude ont été testées avant et après la prise de patch L Carnosine 
Les résultats de cette étude montrent que les participants qui ont utilisé le patch Carnosine (par opposition à ceux qui ont utilisé le placebo) ont bénéficié d’améliorations statistiquement significatives au niveau des fonctions cognitives. 
Plus précisément, les tests démontrent que les processus de pensée complexes ont connu une amélioration plus efficace ! 
Par conséquent, cette étude importante nous apprend que la Carnosine a le potentiel d’améliorer la capacité de raisonnement, la mémoire, l’appréhension de l’espace, le temps de réaction ainsi que la vitesse et la précision de traitement du cerveau.
D'où l'importance pour l'humain de le prendre sous forme combinée avec de supers aliments

Autisme
Il y a une percée potentielle dans le traitement de l'autisme venant de la région de Chicago. Sur une période de huit semaines, l'étude du Dr Chez a prouvé que la carnosine a amélioré le comportement et la communication par 16 pour centL'interaction sociale s'est améliorée par 27 pour cent et, juste en quatre semaines, les parents ont rapporté une amélioration globale qui est plus que doublé au fur et à mesure de la longueur de l'étude. 
De plus en plus de recherches prouvent que les lobes frontaux et les lobes temporels dans le cerveau commandent l'émotion, l'activité épileptique, le discours cognitif et expressif, et la pensée abstraite. 
Le Dr Chez a indiqué que la carnosine travaille apparemment dans la partie avant du cerveau. Jusqu'ici, il l'a employé sur environ 1.000 enfants, avec un taux de succès de 90 pour cent. Selon le Dr. Chez, les enfants dans son étude se sont améliorés en langue réceptive, traitement auditif, socialisation, conscience des environnements, bon comportement moteur et langue expressive. Des réponses à la supplémentation peuvent s'apercevoir en 1 à 8 semaines après le début de la supplémentation.

Energie et Endurance
Donné aux athlètes et aux nageurs russes pendant de nombreuses années la Carnosine apporte de l'énergie et de la résistance de manière remarquable avec beaucoup d'utilisateurs qui proclament une augmentation quotidienne d'énergie considérable.

Autres Bienfaits
La Carnosine est censée apporter beaucoup de bienfaits comprenant : l'Anti-vieillissement, la longévité, le rajeunissement de la peau, le vieillissement des muscles, les troubles musculaires, la puissance sexuelle, les cataractes, le diabète, les problèmes cardiovasculaires, neurologiques et psychiatriques et d'autres bénéfices de santé.

La Puissance de la Carnosine :
- La carnosine est un matériau qui se trouve naturellement dans le corps humain.
- En vieillissant les niveaux de Carnosine de notre corps commencent à décliner, nécessitant le besoin d'une supplémentation...
- La carnosine est un antioxydant et joue un rôle important dans notre santé globale
- Les études sur la Carnosine montrent qu'elle peut protéger le cerveau contre la plaque, l'une des causes de la maladie d'Alzheimer.
- Les études sur la Carnosine montrent qu'elle protège notre ADN mieux que tout autre élément nutritif
- La Carnosine a la capacité unique de transformer les vieilles cellules en cellules jeunes et saines!
- La carnosine est connue pour accélérer la cicatrisation des plaies grâce à la réparation des tissus conjonctifs
- Des brevets ont été délivrés pour l'utilisation de la Carnosine pour améliorer la performance athlétique, ce qui est possible parce que la Carnosine aide à prévenir l'accumulation d'acide lactique dans les muscles

Conclusion
En médecine anti-âge, retenons que les produits dérivés de la glycation s’accumulent avec le temps dans le corps et qu’il convient donc de limiter cette réaction nocive. En premier lieu, il s’agit de ne pas la favoriser par une mauvaise hygiène alimentaire, en particulier, réduire les sucres rapides (ceux qui augmentent rapidement la glycémie) et limiter la cuisson et sa température au mieux. Ceci limitera nos taux de glycotoxines qui sont de plus en plus difficiles à éliminer avec l’âge.
Il est évident que les aliments crus sont intéressants ici, d’autant plus qu’ils conservent intactes leurs vitamines.
Enfin, en fonction de l’âge et de l’état de santé de chacun, il est aussi possible de supplémenter avec des produits naturels tels que ceux cités ci-dessous, ayant une action contre la glycation
 
 
Source: 
http://www.nutranews.org/sujet.pl?id=1209
http://www.ardeche--informatique.com/club-pour-la-vie/index.php?page=carnosine_detoxination_rajeunissement_antioxydant

Bibliographie
1 . TRIGG Tim. Carnosine – Novel strategies to prevent the formation of Advanced Glycation End Productis using Carnosine and Carnosine Stabilizers
2 . Helen Vlassara. Advanced Glycoxidation End Products in Commonly Consumed Food. Journal of the American dietetic association. 2004
3 . Pierre Boutron, « Arrêtons de vieillir » Thierry Souccar Editions
4 . J Am Soc Nephrol. 1998 Feb;9(2):277-83. Aminoguanidine inhibits advanced glycation end products formation on beta2-microglobulin. – Hou FF, Boyce J, Chertow GM, Kay J, Owen WF Jr.
5 . J Tradit Chin Med. 2012 Sep;32(3):411-4. Antiglycation and antioxidation properties of Juglans regia and Calendula officinalis: possible role in reducing diabetic complications and slowing down ageing. Ahmad H, Khan I, Wahid A.
6 . Diabetologia. 2010 Jul;53(7):1506-16. doi: 10.1007/s00125-010-1722-z. Epub 2010 Apr 6.- Increased protein damage in renal glomeruli, retina, nerve, plasma and urine and its prevention by thiamine and benfotiamine therapy in a rat model of diabetes.- Karachalias N, Babaei-Jadidi R, Rabbani N, Thornalley PJ.
7 – J Agric Food Chem. 2004 Jun 30;52(13):4282-8. Acrylamide in gingerbread: critical factors for formation and possible ways for reduction. Amrein TM, Schönbächler B, Escher F, Amado R.
8 – Garlic Powder Attenuates Acrylamide-Induced Oxidative Damage in Multiple Organs in Rat AUTHOR(S) El-Halim, Shawkia S. Abd; Mohamed, Maha M. PUB. DATE January 2012 SOURCE Journal of Applied Sciences Research;Jan2012, Vol. 8 Issue 1, p168

 

 

 

 

L carnosine StemLife pack vitalité Picnogénol spiruline diabète chélation artériosclérose autisme cataracte vieillissement alzheimer avc problème de poids metaux lourds système immunitaire vieillissement de la peau