<

Pensez à visiter la rubrique " Cyber Cartes" vous y trouverez des cartes de sympathie à envoyer à vos connaissances

Amarante

AMARANTE

Amaranthus vient du nom de cette plante en grec ancien, ἀμάραντος, "amarante ou immortelle", nom formé du préfixe privatifa-, "sans", sur le verbe qui signifie "flétrir, se faner" : en effet, l'amarante a la réputation de ne pas se faner, et pour cette raison, représente un symbole de l’immortalité. Certaines espèces sont d'ailleurs utilisées dans les bouquets secs.

Amaranthe 1

De la famille des amarantacées, la plante d’amarante peut mesurer jusqu’à 3 mètres de haut. Elle possède de nombreuses fleurs teintées de rouge qui poussent en épis dressés ou retombants. Ces fleurs contiennent des petites graines utilisées dans la production de céréales, farines, confiseries traditionnelles et autres produits alimentaires.

HISTOIRE
Sa richesse en protéines fit de l’amarante l’un des principaux aliments de la culture Maya avec le maïs, le haricot et la chaya. Les Mayas faisaient bouillir les feuilles de la plante d’amarante, très riches en fer. Il y a environ 500 ans, l’amarante (amaranto en espagnol) était même reconnue comme un aliment des dieux, utilisé dans des rites religieux… ce qui a ensuite conduit à son éradication à l’époque des Conquistadores espagnols, soucieux de réprimer les offices religieux aztèques.
Depuis plusieurs millénaires, les graines ont été consommées grillées (comme le pop-corn) ou sous forme de farine tandis que les feuilles étaient cuisinées comme légumes verts.
Ainsi que l'explique D. Guillet (2002, p. 373) : « La culture de l'Amaranthe fut à son apogée durant l'Empire aztèque. Pour le peuple aztèque, l'Amaranthe possédait une valeur nutritionnelle, thérapeutique et rituelle. »
Après la conquête espagnole du Mexique, sa culture fut interdite car elle servait dans divers offices religieux aztèques. Du fait de cette interdiction et de la violente répression qui sévit durant plusieurs siècles à l'encontre des jardiniers qui continuaient à cultiver cette plante, l'Amaranthe a, depuis le xxe siècle, presque totalement disparu de l'alimentation mexicaine, alors même qu'elle entrait dans la constitution de très nombreux plats aztèques (tamales, tortillas, sauces et boissons). L'utilisation traditionnelle de graines d'amarante dans la confection de têtes de mort en sucre pour le jour des morts perdure toutefois.

Après un retour tardif en grâce, aujourd’hui, c’est surtout la graine d’amarante qui est consommée au Mexique, sous forme de confiserie ou en tant que céréale que l’on trouve facilement au supermarché à un prix très abordable, au même titre que le muesli ou le flocon d’avoine.

PROPRIETES ET BIENFAITS DE L'AMARANTE: "le meilleur aliment d’origine végétale"
L’amarante est très riche en protéines, en fer et en calcium. Elle est excellente en prévention contre le diabète. Elle possède aussi de nombreuses autres vertus, à tel point que l’Académie Nationale des Sciences des États-Unis a désigné l’amarante comme le "meilleur aliment d’origine végétale pour la consommation humaine"… rien que ça.
- Pour la tête…
Selon Manuel Soriano, un scientifique de l’Institut de Chimie de la UNAM au Mexique, l’amarante contient un acide aminé à haute valeur ajoutée biologique qui agit comme stimulant sur le cerveau, et s’avère donc utile aux personnes souffrant de dépression. Un aliment sain, bon et qui permet de lutter contre l’un des maux de notre siècle. L’amarante vous redonne le sourire !
Riche en lysine, l’amarante permet de conserver une bonne mémoire et de développer ses capacités cérébrales. A ce titre, l’amarante est donc un aliment excellent à consommer, et ce à tout âge ! L’amarante est même recommandée pour les personnes atteintes d’autisme.
- Pour le corps 
Sans gluten
 : à l’heure où l’on entend si souvent parler des régimes sans gluten, l’amarante est un allié de poids. En effet, elle ne contient pas de gluten et constitue donc un excellent aliment dans ce type de régime.
L’amarante est aussi précieuse pour lutter contre le mauvais cholestérol. En effet, elle est une céréale peu riche en lipides, mais qui reste une excellente source de carbohydrates.

Contre le cancer du colon, l’ostéoporose, l’hypertension…
De récentes études scientifiques menées par l’Institut Polytechnique National du Mexique (IPN) ont démontré qu’une gélatine très riche en fibres élaborée à partir d’amarante, de nopal et de farine de brocoli permettait de lutter contre le cancer du colon.
L’amarante a bien d’autres vertus : elle s’avère idéale pour lutter contre l’ostéoporose de par sa teneur en calcium, contre l’obésité car peu riche en lipides, mais encore l’hypertension artérielle, la constipation, la diarrhée, l’insuffisance rénale chronique et les douleurs musculaires.
Notez aussi que l’amarante est aussi riche en acide folique et s’avère comme un apport nutritionnel de choix en période de grossesse.
- Importante source de protéine
- Contient de la lysine
- Prévient l’arrivée des cheveux blancs
- Bon pour le cœur
- Riche Calcium
- Riche en minéraux et antioxydants
- Aide à maintenir un poids stable
- Améliore la vue
- Aide à la digestion

 

Amarante

EST-ELLE AUSSI INTERESSANTE QUE LE QUINOA ?
Quinoa et amarante ont de nombreux points communs : richesse en protéines de qualité, absence de gluten , bonne teneur en minéraux variés ( magnésium , fer, calcium , zinc... ).  "L 'amarante est un peu plus riche en fibres (10 %), qui sont  importantes pour le bon fonctionnement du transit, la régulation de la glycémie (taux de sucre sanguin) et la prévention des cancers colorectaux".... Mais côté pratique, c'est le quinoa qui l'emporte, car sa cuisson est plus rapide.

COMMENT CUISINER LES GRAINES D'AMARANTE?
Toutes petites, les graines se cuisent pendant 20 à 30 minutes dans deux fois leur volume d'eau. La texture, un peu collante, n'étant pas au goût de tous, on peut les glisser dans des gratins, des galettes, des flans... Plus fun : les chauffer dans une poêle à couvert pour les faire éclater et réaliser du "pop-corn". La farine, elle, peut remplacer 25 % de la farine de blé dans les gâteaux et leur donner du moelleux. Associée à d'autres farines (riz, maïs), elle permet de confectionner des pains et des biscuits sans gluten.
Quant aux flocons, ils permettent de préparer porridges et mueslis.

Amarante creme

Amarante creme de banane