<

Pensez à visiter la rubrique " Cyber Cartes" vous y trouverez des cartes de sympathie à envoyer à vos connaissances

aphrodisiaque

BETTERAVE

La betterave dite "potagère" est celle que l’on utilise en cuisine.
C’est un légume racine de la famille des chénopodes  tout comme les épinards, le quinoa, l’amarante, les blettes…
De couleur rouge violacée, rose, orangée, jaune, blanche ou rose dont la chair est cerclée d’anneaux blancs.
Il en existe en plusieurs variétés dont des cylindriques, des rondes, des globuleuses, des aplaties…
Ce légume mesure, en moyenne, entre 10 et 20 centimètre de long et de 7 à 10 cm de diamètre en fonction de la variété.
On la nomme aussi betterave rouge, carotte rouge ou racine rouge.
En anglais, elle se traduit par: beetroot, table beet, garden beet, red beet ougolden beet. 
La betterave a été popularisée par Napoléon au 19e siècle pour faire face au blocus continental des Anglais
La betterave a traversé l'Atlantique dès les premiers temps de la colonisation, peut-être lors du 3e voyage de Jacques Cartier. On raconte qu'au cours de ce périple, il apporta "toutes sortes de grains et de semences". En août 1749, le botaniste Pier Kalm énumère dans son journal les légumes qu'il a vus dans un potager de la ville de Québec, dont des betteraves rouges « en assez grande quantité ». Toutefois, on dispose alors de peu de variétés comme en fait foi un catalogue datant de 1818 qui n'en offre qu'une seule. Par contre, en 1878, on en offre 10 et en 1932, une douzaine de variétés. Aujourd'hui, même si une poignée d'hybrides dominent le marché, les anciennes variétés comme la crapaudine, l'égyptienne, la jaune, la blanche et la chioggiaconnaissent un regain de popularité auprès des jardiniers amateurs et de quelques maraîchers audacieux.

Betterave bienfaits

La betterave est cultivée en France, aussi bien pour sa variété potagère que pour la sucrière.
Son goût très doux et sucré, délicat, est apprécié en crudités ou cuisiné et accommodé.
Pensez à l’intégrer à vos menus hebdomadaires, dès qu’elle est présente sur les étals, pour bénéficier de toutes les vitamines et les nutriments qu’elle contient.
Une betterave pèse 300 g en moyenne. Parente de la blette , la betterave rouge peut être aplatie, globuleuse ou allongée selon la variété.
La betterave, riche en sucre, est moyennement calorique. Sa consommation régulière est néanmoins recommandée, pour sa richesse en vitamines, minéraux et oligo-éléments essentiels.
La betterave est disponible toute l’année.

LES BIENFAITS DE LA BETTERAVE
- Cancer
. Une étude a démontré que la consommation de bétanine, un des pigments donnant à la betterave sa couleur caractéristique, diminuait l’apparition de cancers de lapeau, du foie et du poumon chez l’animal. De plus, des recherches indiquent que les caroténoïdes des feuilles de betterave pourraient contribuer à prévenir certains cancers, notamment le cancer du sein et le cancer du poumon12.
Pouvoir antioxydant. La betterave est un des légumes ayant le meilleur pouvoir antioxydant . Les antioxydants sont des composés qui protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres. Ces derniers sont des molécules très réactives qui seraient impliquées dans l’apparition des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies chroniques
Santé oculaire. Selon plusieurs études, un apport régulier de lutéine et de zéaxanthine, des caroténoïdes contenus dans les feuilles de betterave, serait associé à un risque plus faible de dégénérescence maculaire, de cataracte et de rétinite pigmentaire. Toutefois, davantage d’études de plus grande envergure sont nécessaires pour confirmer ces effets.
Performance sportive : Certaines études ont démontré que le jus de betterave, riche en nitrates, aurait des effets bénéfiques sur les performances sportives en diminuant le coût en oxygène lors d’efforts continus . La consommation d’une dose de jus de betterave aurait également des effets bénéfiques sur la performance cardiovasculaire en altitude. D’autres études n’ont démontré aucun effet mais il semblerait que certains sujets répondraient de manière plus marquée à la supplémentation en jus de betterave que d’autres.
Source; Passeportsanté
-Un concentré de vitamines
Elle est pleine de bienfaits avec son concentré de fer et d’acide folique, excellent pour les femmes enceintes et ceux qui suivent des régimes particuliers à savoir les végétaliens et végétariens. L’acide folique est indispensable au bon développement du fœtus ! Pendant votre grossesse, n’hésitez pas à vous offrir une petite cure de betteraves pour que bébé pousse bien. En bref, la betterave vous revitalise et possède une excellente valeur nutritionnelle. En plus, avec sa teneur en bétacarotène, elle vous assure une bonne mine, même en plein hiver
Un régénérant
L’une des vertus non négligeables de la betterave réside dans sa capacité à nettoyer le sang. Sa couleur rouge fait d’elle l’allié des cellules de sang, grâce au fer qu’elle contient et qui permet la régénération du sang. Elle favorise de ce fait l’apport en oxygène dans votre organisme. De ce fait, elle améliore votre circulation sanguine en dissolvant les dépôts de calcium non organique ! Exit les soucis de cœur et les varices qui apparaissent sur vos jambes, souvent inesthétiques. Alors faites le plein de betterave lors de vos prochaines courses.
Un anti-hypertension
Grâce à sa teneur en nitrates qui se transforment sous l’action chimique de l’organisme en oxide nitrique,  la betterave possède cette vertu de descendre la tension artérielle. Exit les soucis d’hypertension. Selon une étude scientifique, des patients ayant consommé 120ml de jus de betterave ont constaté une chute de leur pression artérielle de 10 points en moins de 4 heures. Alors pour rester en forme et faire fonctionner son organisme, on mise sur la betterave au menu, dans des salades par exemple !  
Un détoxifiant
Mais ce n’est pas là son seul intérêt pour votre corps. Elle détoxifie en raison de sa teneur en bétacyanine qui permet l’élimination des toxines dangereuses de l’organisme. En bref, la betterave vous protège et préserve votre foie, en le purifiant et en lui évitant des surcharges. Si vous souffrez de problèmes de digestion, pensez à la betterave.  Celleci s'avère idéale pour se remettre de quelques excès !
Un anti-cancer
Excellent allié détox, la betterave vous aide au quotidien à maintenir votre forme. Elle permet d’éviter le développement de cellules cancéreuses. D’où l’intérêt de l’incorporer régulièrement à vos menus. Ce tubercule prévient essentiellement le cancer du côlon. N’hésitez pas à la cuisiner avec d’autres légumes dans le cadre d’une alimentation saine et variée qui vous aidera à conserver la ligne et la santé.  C’est en 1950 que le médecin hongrois Dr Alexander Ferenczi a utilisé du jus de betterave pour traiter le cancer. Vous pouvez donc consommer régulièrement un peu de jus de betterave le matin au petit déjeuner.
Un anti-cholestérol
Comme l’oignon, la betterave joue un rôle dans le contrôle de votre cholestérol. Elle permet surtout de maintenir un équilibre, surtout si vous avez tendance à consommer des plats préparés, riches en sel et graisses saturées. Le soir, au menu, préparez une petite salade de betteraves avec de la vinaigrette et des herbes de Provence. En effet la betterave possède cette propriété thérapeutique de réduire le taux de mauvais cholestérol, responsable des troubles cardiovasculaires et d’augmenter celui du bon cholestérol, indispensable pour la protection et l’entretien de vos artères !
Un anti-stress
Vous vous sentez sous tension ? Stressé(e) ? Anxieux(se) ! La vie quotidienne ne vous ménage pas ! Et s’il suffisait de quelques ingrédients pour retrouver un peu de sérénité ! En effet, la betterave fait du bien aux personnes angoissées, grâce à sa concentration importante en antioxydants. Alors, ne focalisez plus sur le chocolat, mais sur la betterave. Ce tubercule a comme atout de vous protéger des maladies et de vous procurer une sensation de bienêtre ! Bien dans votre tête et votre corps avec la betterave ! Et en plus, vous avez la pêche, car elle vous booste ! La betterave, plus forte que le guronsan, un excellent bouclier antistress !
Un allié de votre ligne
Si vous avez des rondeurs mal localisées et que les gélules minceur ne vous sont d’aucun effet, pourquoi ne pas tenter l’expérience culinaire de la betterave ? Tout simplement parce que cette dernière va vous aider à perdre des kilos, en raison de sa teneur en fibres et nutriments qui vous apporteront un sentiment de satiété et vous éviteront le grignotage intempestif de barres chocolatées au goûter. En consommant de la betterave, les fibres vont se gonfler dans votre estomac et vous serez rassasiée !
Un stimulant du système immunitaire
Si vous êtes sujets aux maladies, et que votre système immunitaire connaît quelques difficultés à lutter contre les bactéries, faites le plein de betteraves. En effet, cellesci ont le bienfait de stimuler et renforcer votre système immunitaire. En bref, elle vous permet de lutter contre les rhumes, grippes et autres maladies, et vous évite de prendre des antibiotiques. Par ailleurs, elle soulage les maux de tête et peut agir dans le cadre de certains problèmes cutanés
Un aphrodisiaque
C’est l’une des vertus les moins connues de la betterave ! Et pourtant, on aurait tort de s’en priver ! Eh oui, elle possède des bienfaits aphrodisiaques. Déjà dès l’Antiquité, les Romains l’utilisaient à cette fin ! Car elle améliore la vigueur et les performances sexuelles. Pas besoin d’investir dans des huîtres ou du gingembre. Nommée "viagra naturel" elle dope l’activité sexuelle en libérant de l’oxyde nitrique qui favorise la circulation sanguine dans le pénis. Sa teneur en bore, sorte de composé chimique provoque une augmentation de la libido et de la fertilité. Alors vous saurez quoi cuisiner pour un dîner en amoureux !

Betterave 1

QUE CONTIENT LA BETTERAVE ?
- Bétalaïnes
La betterave est l’un des rares végétaux qui contiennent des bétalaïnes6, une famille de pigments contribuant à sa couleur prononcée. Ces composés se sont révélés de puissants antioxydants in vitro 7,8. Chez l’humain, une certaine proportion de bétalaïnes se retrouveraient dans la circulation sanguine à la suite de la consommation de jus de betterave7,11. Les bétalaïnes demeureraient stables dans le tractus gastro-intestinal sans perte significative de leurs propriétés antioxydantes et leur biodisponibilité serait élevée11,28. Les bétalaïnes posséderaient aussi des propriétés anti-inflammatoires, antitumorales et de protection du foie25-27.
- Composés phénoliques 
La betterave contient des composés phénoliques, dont les flavonoïdes  6,14. Ces composés procurent à la betterave un pouvoir antioxydant qui demeurerait constant, même après la cuisson de la betterave5. La pelure de la betterave contiendrait au moins 3 fois plus de composés phénoliques que la chair15. Ses feuilles en sont également très riches. Une étude a démontré que le contenu en composés phénoliques du jus de feuille de betterave fraîche est le plus élevé parmi plusieurs végétaux, dépassant le contenu du jus d’épinard et de brocoli16.
- Lutéine et zéaxanthine
Les feuilles de betterave (crues ou cuites) contiennent de la lutéine et de la zéaxanthine, 2 composés antioxydants de la famille  des caroténoïdes12. Ces composés auraient des effets bénéfiques sur certains cancers et sur la santé oculaire. En effet, ils se concentrent particulièrement dans la macula et la rétine12,13, protégeant ainsi l’oeil d’un stress oxydatif23 qui pourrait lui causer des dommages.
Vitamines et minéraux principaux
Vitamine A, vitamine B1,B2, B5, B6 et B9, vitamine C, vitamine E,vitamine K, calcium, cuivre, fer, magnesium, manganèse, potassium

COMMENT LA CHOISIR ?
Elle doit être bien ferme, lisse et sans taches ou points de meurtrissure.
Préférez les betteraves de petite et moyenne taille aux grosses. Ces dernières risquent d’être filandreuses.
Idéalement, choisissez celles avec les feuilles (fanes) qui sont comestibles et délicieuses!

COMMENT LA CONSERVER ?
Crues, elles se conservent telles qu’elles, enveloppées dans un sachet de papier kraft et ce pendant plusieurs semaines dans le bac à légumes. Dans le cas où les fanes seraient présentent et encore attachées aux betteraves, ne les coupez pas, sinon elles se flétriront trop rapidement. Les fanes se conserveront que deux jours au maximum.
Cuites, elles se conservent jusqu’à une semaine au frais dans un contenant hermétique.
Dans le cas où vous auriez à conserver-les pendant une plus longue période, déposez-les dans un sceau de sable que vous conserverez au frais à la cave, sur le balcon, au garage…
Vous pouvez aussi les déshydrater (dessiccation) au four ou au déshydrateur → Chips de betteraves.

COMMENT LA CONSOMMER ?
La betterave peut aussi bien être consommée crue, râpée, que cuite. Elle est alors délicieuse simplement cuite à l’eau ou au four, ou encore poêlée et relevée d’épices.
Astuces: 
Pour l’éplucher facilement, plongez-la encore chaude dans l’eau froide. Frottez leur peau avec vos mains, elle s’enlèvera très facilement.
- Pour enlevez les tâches de vos mains, frottez-les au jus de citron!
- Faites germer les graines pour agrémenter vos salades…

COMMENT LA PREPARER ?
Coupez les tiges des feuilles à environ 2 cm de leur base.
Les feuilles (fanes) se cuisinent comme des épinards. Il faut cependant savoir que leur goût est moins astringent et plus sucré que celui des épinards!
Elle doit être débarrassée du sable ou de la terre. Lavez-la délicatement afin d’enlever l’excès de terre sans abîmer la fine peau.
Si vous optez pour la cuisson des betteraves entières, il faut les faire cuire avec la peau… sinon elles perdraient leur jolie couleur rouge issue d’un pigment soluble dans l’eau.
Elle sera épluchée après la cuisson et avant d’être consommée.
Les fanes se préparent comme les épinards ou fanes de bettes, les tiges comme les côtes de bettes. Dans un premier temps, rincez les feuilles et les côtes afin d’éliminer le sable, la terre et/ou les petites bêtes. Ensuite et si besoin est (en fonction de la recette), séparez les feuilles des côtes en prenant soin d’éliminer les feuilles abîmées ou flétries.
Hachez les feuilles ou conservez-les entières en fonction de la recette choisie.
Procédez de même pour les tiges. Pour éviter d’avoir des fibres dans les côtes, hachez-les finement dans le sens le plus court de la tige.
Consommez-les ou cuisinez-les dans la journée afin de bénéficier de leur apport en vitamines et minéraux!
Il existe 6 modes de cuisson possibles :
- Au four… Il faut avouer que ce mode de cuisson est le plus approprié afin de conserver toutes les arômes de ce légume. De plus, si elles sont abîmées, préférez la cuisson au four afin de ne pas perdre la pigmentation rouge depuis les points de meurtrissure. Si vous avez éventuellement besoin du four et que vous préférez des betteraves plus sèches ou que les betteraves sont abîmées, préférez la cuisson au four! Enveloppez-les individuellement d’un papier aluminium côté brillant vers l’intérieur. Déposez les betteraves au milieu du four et amenez la température du four à 200-210°C. Faites cuire entre 1 et 1 heure et demie.
- À la vapeur… Placez-les dans le panier vapeur (ou une marguerite) d’une grande casserole remplie d’un fond d’eau salée (5 cm). Couvrez puis amenez à ébullition. Réduisez le feu. Il suffit de les faire cuire à la vapeur en vérifiant la quantité d’eau dans le fond de la casserole. Le temps de cuisson varie entre 30 minutes et 1 heure et demie pour les plus vieilles et grosses - À l’eau… Placez-les dans une grande casserole. Recouvrez les betteraves d’eau salée. Couvrez la casserole puis amenez à ébullition. Réduisez le feu et découvrez légèrement la casserole. Le temps de cuisson varie entre 30 minutes et 1 heure.
- À la cocotte-minute… Placez-les dans le panier vapeur de la cocotte minutes et ajoutez un fond d’eau salée. Couvrez puis réduisez le feu lorsque la pression maximale est atteinte. Le temps de cuisson varie entre 15 et 30 minutes! Ne mettez pas trop d’eau… j’ai un vague et horrible souvenir d’enfance… d’une cuisine remplie de taches de jus de betterave bien rouge!!!
- Au four à micro-ondes… Ce n’est pas un mode de cuisson que j’utilise ! Mais j’en parle ! Déposez 500 g de betteraves dans un contenant recouvert d’un couvercle ou d’une pellicule plastique à micro-ondes avec un fond d’eau. Cuisez-les par tranches de 10 à 15 minutes à puissance maximale. Le temps de cuisson varie entre 10 et 30 minutes.
- À la poêle… Qu’elles soient précuites ou crues, après les avoir coupées en tranches ou en cubes, vous pouvez les faire cuire à la poêle dans du beurre, de l’huile ou du sirop de fruits…

Betterave2

COMMENT L'ASSOCIER ?
- De manière générale, elle se marie bien avec une grande majorité de légumes tels certains légumes racine (panais, carottes, céleri-rave…), les poireaux, les oignons, les pommes de terre, les concombres, les tomates, les épinards, la roquette, les bettes, l’ail, l’ail des ours…
- Elle se marie bien avec certains fruits telles les oranges, les mandarines, le citron et les clémentines, les pommes de même que les noisettes, les pistaches et les noix.
- Côté fromages, elle s’associe à merveille avec le chèvre, le fromage de brebis, le roquefort, la brousse…
- Côté viande, elle se marie bien avec le bœuf, le pigeon…
De plus, elle s’associe très bien à certaines aromatiques telles, la roquette, la ciboulette, la marjolaine, l’origan, la verveine… 

COMMENT LA STERILISER ?
La stérilisation de la betterave en bocaux n’est pas conseillée.
- Par contre, vous pouvez les préparer en condiments au vinaigre : Pour ce faire, cuire les betteraves au four à 100-120°C pendant 5 à 7 heures. Épluchez, pesez. Pour 1 kg de betteraves, préparez 500 g de petits oignons que vous éplucherez et conserverez entiers. Déposez les oignons et les betteraves tranchées en alternance dans un bocal. Couvrez de vinaigre chaud avec 5 à 6 clous de girofle. Fermez puis laissez macérer au moins 15 jours avant de les déguster.
- Vous pouvez aussi en faire des confitures : Pour ce faire, cuire les betteraves au four à 100-120°C pendant 5 à 7 heures. Épluchez. Pesez. Réservez. Pour 1 kg de betteraves passées au moulin à légumes, ajoutez 500 g de sucre et le zeste d’un citron, à 125 ml d’eau. Faites cuire le sirop jusqu’à ce que les 101°C soit atteints (petit lissé). Ajoutez les betteraves et faites cuire 30 minutes à partir du point d’ébullition. La confiture est prête lorsque qu’une goutte de confiture ne coule pas sur une assiette froide.
- Et le jus de betteraves à l’extracteur ou au mixeur (en y ajoutant de l’eau pour le diluer) vous y avez pensé ?

CHIPS DE BETTERAVE
Valeur nutritionnelle par personne : Protéines :  3 g - Lipides :  4,5 g - Glucides : 7 g – soit 80 kcal
Chips betterave
INGREDIENTS pour 4 personnes
- 500 g de betteraves rouges cuites

PREPARATION
Préchauffer le four à 180 °C.
Couper de fines tranches de betteraves avec une mandoline, puis les essuyer avec un papier absorbant.
Poser chaque chips sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Mettre au four pendant 15 à 20 minutes en retournant si besoin à mi-cuisson.
Sortir les chips du four et les laisser refroidir avant de les consommer avec la sauce aux herbes.

QUELQUES IDEES
Borsch : cette soupe traditionnelle de l'Europe de l'Est (Russie, Ukraine, Biélorussie, Pologne, etc.) se prépare de multiples façons, selon les pays ou les régions. Pour la recette de base, faites cuire des tomates et des pommes de terre dans du bouillon de boeuf. Dans une autre casserole, faites sauter des oignons, des carottes et des poivrons verts, émincés ou râpés. Ajoutez du chou blanc émincé et faites cuire une dizaine de minutes. Mélangez le contenu des 2 casseroles et ajoutez des betteraves cuites et coupées en dés et du jus de citron. Faites cuire une dizaine de minutes. Ajoutez persil, ail et aneth et servez avec un peu de crème et, si désiré, la viande qui a servi à préparer le bouillon.
Borsch froid. Faites mariner toute la nuit au réfrigérateur des betteraves cuites avec des dés de concombre, de l'oignon émincé, de la crème sure et de la crème fraîche, ainsi qu’un peu de sucre et de vinaigre balsamique. Avant de servir, passez le tout au mélangeur.
On peut aussi créer un plat plus consistant en mélangeant le borsch froid à une purée de pommes de terre. Assaisonnez avec de la muscade et du gingembre moulus.
- Dans les pays d'Europe de l'Est, on commence volontiers un repas en mangeant des betteraves marinées.
- En Inde, on fait mijoter les betteraves avec diverses épices, dont du curcuma et des graines de moutarde noire.
- Les Allemands les préparent en les faisant cuire avec de la choucroute et des dés de bacon.
- Au Liban, on les cuit à la vapeur et on les nappe d'une sauce au yogourt, à la menthe et à l'ail.
- En Russie, on les apprête en salade avec des pommes de terre, des carottes, des concombres marinés et de l'oignon cru.
- En France, on prépare une excellente salade avec des dés de betterave cuite, de la mâche et des cerneaux de noix, le tout arrosé d'une vinaigrette à l'huile de noix. Si désiré, employez des racines rouges, jaunes et blanches en veillant toutefois à cuire les rouges séparément.
- Les amish ajoutent dans des betteraves marinées au vinaigre des oeufs durs entiers et pelés quelques heures (même quelques jours) avant de les servir. Les oeufs prennent alors une belle coloration rouge qui contraste agréablement avec leur jaune lorsqu'on les coupe dans l'assiette.

Faites le plein de recettes savoureuses, étonnantes et variées ici

BIBLIOGRAPHIE
Boswell Victor R. Our Vegetable Travelers: First Beets Yielded Only Greens In: National Geographic Magazine, 1949.
Plant Answers, Aggie-Horticulture, T&M University, États-Unis. [Consulté le 8 novembre 2010]. http://aggie-horticulture.tamu.edu
Dauzat Albert, Dubois Jean, Mitterand, Henri. Nouveau dictionnaire étymologique et historique, Librairie Larousse, France, 1971.
Encyclopedia Britannica. Beet. Britannica.com [Consulté le 8 novembre 2010]. www.britannica.com
Frese L., Germeier C., Lipman E., Maggioni L. (compilateurs). Report of a Working Group on Beta and WorldBeta Network. Ecpgr.cgiar.org. [Consulté le 8 novembre 2010]. www.ecpgr.cgiar.org
Gendron G. Betterave. L’Encyclopédie canadienne, Fondation Historica du Canada, 2006. [Consulté le 8 novembre 2010].
Janick Jules. History of Horticulture. Purdue University, 2002. NewCrop Lecture 5: Centers of Origin of Crop Plants. [Consulté le 8 novembre 2010]. www.hort.purdue.edu
Jardin botanique de la Ville de Montréal. Grande et petite histoire des jardins potagers québécois. Récits de voyage et citrouilles géantes. [Consulté le 8 novembre 2010]. www2.ville.montreal.qc.ca
Kiple Denneth F, Ornelas Kriemhild Coneè (Dir.) The Cambridge World History of Food, Cambridge University Press, Grande-Bretagne, 2000.
Navazio John. Sweet Beets. Mother Earth News, avril 2004. [Consulté le 8 novembre 2010]. www.motherearthnews.com
Santé Canada. Fichier canadien sur les éléments nutritifs 2010. [Consulté le 8 novembre 2010]. www.hc-sc.gc.ca.
Schoneweis Susan D. Growing Radishes and Table Beets. University of Nebraska-Lincoln. Neb Guide[Consulté le 8 novembre 2010]. http://digitalcommons.unl.edu
Stintzing FC, Carle R. Functional properties on anthocyanins and betalains in plants, food, and in human nutrition. Trends in Food Science & Technology 2004 (15): 19-38.
Tannahill Reay. Food in History, Three Rivers Press, États-Unis, 1988.
Toussaint-Samat Maguelonne. Histoire naturelle et morale de la nourriture, Bordas, France, 1987.
University of Illinois extension. Watch your Garden Grow: beet. Urban Programs Resource Network.[Consulté le 8 novembre 2010]. www.urbanext.uiuc.edu