<

Pensez à visiter la rubrique " Cyber Cartes" vous y trouverez des cartes de sympathie à envoyer à vos connaissances

AROMATHÉRAPIE

La nature est une force, l'essence de cette page est le partage d’expériences et la promotion de l'usage des huiles essentielles.

  • SOIN CORONAVIRUS ET HUILES ESSENTIELLES

    - Le point 6 sera sans doute le plus important.
    - Nous n'allons PAS parler de diffusion et de petites doses comme elles sont trop souvent proposées, mais de dosages importants d'HE qui puissent impacter EFFICACEMENT une affection virale.

    1- Il n'y a pas de recul scientifique sur les huiles essentielles précisément sur le coronavirus. Il n'y a pas de recul scientifique d'efficacité de quoi que ce soit d'autre par rapport au coronavirus non plus.

    2- Il n'y a PAS de danger ou de contre-indication à utiliser des HE dites anti-inflammatoires ici. En effet, la réponse documentée serait un peu longue.
    L'heure est à la peur, auriez-vous remarqué? Nous utilisons à haute dose depuis des dizaines d'années des HE dites anti-inflammatoires chez des patients avec des maladies virales ORL mortelles similaires sans AUCUN problème d
    ûu au fait qu'elles soient dites anti-inflammatoires.

    Toutes les HE très antivirales sont plus ou moins anti-inflammatoires et guérissent des milliers de patients, à haute dose, sur toutes sortes d'affections virales similaires.

    3- Il y a 3 catégories d'HE utiles :
    - Des huiles essentielles antivirales (qui sont aussi antibactériennes, donc très intéressantes chez les patients covid dont le gros problème est pulmonaire, dont aussi des surinfections bactériennes.

    - Des HE immunostimulantes

    - Des HE expectorantes, qui aideront nos patients à sortir de leurs poumons les mucus infectés et à clarifier leurs bronches et poumons. Comme tout le monde commence à le savoir, c'est un des nerfs de la guerre face au covid.

    4- Il n'y a pas, à proprement parler, de prévention avec des huiles essentielles, mais il y a beaucoup de choses préventives que l'on peut faire avec des huiles essentielles. La prévention reste l'éloignement physique, le port du masque...
    Préventivement, les huiles essentielles peuvent participer à :

    - Confectionner des sprays et des gels (protection-prévention)
    - Stimulation immunitaire
    - Diminuer la contagiosité d'une personne atteinte
    - "Post-prévention" (j'expliquerai plus bas)

    5- Beaucoup d'huiles essentielles ont des capacités antivirales connues et reconnues scientifiquement, validées par des milliers d'articles scientifiques disponibles sur internet dans Pubmed ou sur Google SCHOLAR.
    Bien sûr, il n'y a pas de tests scientifiquement validés sur sars-cov-2 ; il n'y a RIEN qui soit encore validé. Les premières validations scientifiques avec critères scientifiques prendront des mois ou des années.

    Les HE antivirales qui luttent efficacement contre les virus ORL le font sur une vaste palette de virus ET de bactéries comme grippe, pneumonie, rhume, bronchite, angine, sinusite etc. Le virus sars-cov-2 (ce coronavirus) est un virus de la catégorie des virus enveloppés à ARN, comme le sont d'autres virus sur lesquels les HE sont très efficaces, comme le virus influenza, le virus de la grippe.

    Il y a tout lieu de penser qu'elles pourraient être très utiles ici. En tout cas, elles pourraient être utiles, en plus d'être antivirales, sur plusieurs axes, dont :

    -  Prévention des surinfections pulmonaires
    - Vidange pulmonaire et bronchique
    - Diminution de la contagiosité (durée et charge virale)
    - Stimulation immunitaire
    ... En plus de leurs capacités antivirales à large spectre reconnu, bien qu'il faudra confirmer exactement combien et comment il agit sur sars-cov-2.

    Refuser d'essayer d'utiliser ce qu'on a et qui marche très bien contre toutes les maladies les plus proches du corona relève de dangerosité et de mauvaise foi. En plus, il y a de très fortes chances d'avoir un effet extrêmement bénéfique sur l'évolution de la maladie.

    6- Il n'y a de preuves pour rien ; ni HE, ni autres, c'est trop tôt. Mais on se doit de tout mettre en oeuvre pour soigner les malades AVANT qu'ils dégénèrent au point de devoir être intubés.
    Tenez-vous face aux enfants d'un patient qui va mourir et dites-lui : "Non, on ne va pas essayer quelque chose qui ne peut pas lui faire de mal et qui, selon toute vraisemblance, pourrait lui faire énormément de bien. Cela pourrait tellement l'aider que, grâce à cela, les autres mesures médicales pourraient devenir plus efficaces et le sauver."

    7- Prévention
    a) Utilisez peu d'HE. Il faut les garder pour soigner les malades.

    b) Utilisez des HE assez bon marché (mais de qualité) et classiques. On va essayer de vous vendre des HE chères et les invendus de l'an dernier.

    c) Utilisez les HE selon leurs contre-indications individuelles éventuelles.

    d) Sprays et gels de remplacement. Je vous ai mis quelques recettes déjà sur mon mur FB et sur mon site aromarc.com. Je vous mettrai de nouvelles recettes simples.

    e) HE immunostimulantes
    Adultes : 2 gouttes 3x par jour sont suffisantes.
    Enfants < 7 ans : 1 goutte 3x par jour.
    Il existe aussi de nombreuses plantes utiles avec d'autres extraits (teintures-mères etc.)
    Utilisez des HE en respectant les contre-indications.
    Utilisez un maximum d'HE principalement immunostimulantes, histoire de garder les HE immunostimulantes très antivirales pour les malades.
    Propositions :
    - Sapin baumier et autres Sapins
    - Pin sylvestre et autres Pins
    - Epinette noire
    - Mélèze
    - Cyprès toujours vert
    - Genévrier commun
    - Encens de Carter et Encens Salai
    - Myrrhe classique
    - Poivre noir
    ...

    f) "Post-prévention"
    J'appelle cela comme ça. Une prise d'HE antivirales de 2-3 gouttes 2-3 fois par jour est intéressant SI on s'expose (personnel médical, postal etc.) Sinon non : il faut réserver nos précieuses HE aux malades.
    Enfants : 1 goutte 2-3 fois par jour.
    Cela permet, si on attrape des virus, de commencer à en tuer. Donc la maladie évoluera plus lentement. Donc si elle se déclare, on a plus de temps pour commencer à l'attaquer et tuer un grand nombre de virus, tomber moins malade, être moins contagieux et diminuer les risques de complications graves.

    8- Soin
    a) Utilisez peu d'HE sauf si symptômes covid-19 ou symptômes ORL importants. Il faut les garder pour soigner les malades.

    b) Utilisez des HE assez bon marché et classiques. On va essayer de vous vendre des HE chères et les invendus de l'an dernier.

    c) Utilisez les HE selon leurs contre-indications individuelles éventuelles.

    d) (Voir le point 5 par rapport aux preuves scientifiques.)

    e) Le but de ces recettes d'HE est double (triple en fait) :
    - Diminuer la charge virale et soigner ceux qui font cette maladie "légèrement". Rappelons que c'est la majorité des cas.
    - Diminuer la charge virale et améliorer quelques symptômes dont l'encombrement broncho-pulmonaire et les surinfections chez ceux qui font cette maladie fortement afin qu'ils dégénèrent moins vite et moins fort. Quand elle devient grave, comme chacun le sait, elle devient TRES grave.
    - Pour tout urgentiste courageux : diminuer la charge virale des patients intubés.

    f) Je rappelle les axes de traitement utiles avec les HE :
    - Lutte antivirale (leurs capacités antivirales à large spectre sur des virus proches sont reconnues, bien qu'il faudra confirmer exactement combien et comment il agit sur sars-cov-2).
    - Prévention des surinfections pulmonaires
    - Vidange pulmonaire et bronchique
    - Diminution de la contagiosité (durée et charge virale)
    - Stimulation immunitaire

    g) Je rappelle que l'efficacité passe par de hautes doses, voire des doses massives. La diffusion ou l'application de 1 goutte à la fois, diluée à fond ne servira à rien lors de maladie de ce type. Cela m'énerve régulièrement, on ne devrait presque pas appeler ces mini-doses de l'aromathérapie, sinon on croit que c'est inutile.

    h) Recettes simples pour amateurs :
    - Choix des HE :
    Prendre une des huiles essentielles antivirales suivantes :
    Tea-tree, Lavande vraie, Agatophylle aromatique, Rosalina, Coriandre graines
    Lavandin (pas si épilepsie)
    Palmarosa (pas dès 5 mois de grossesse, pourrait nécessiter un peu de dilution : parfois agressif sur la peau)
    Thym vulgaire à linalol (pourrait nécessiter un peu de dilution : parfois agressif sur la peau)
    Vérifier les contre-indications.

    Prendre une des huiles essentielles expectorantes suivantes (aussi relativement antivirales, mais antivirales dans le système ORL seulement) :
    Eucalyptus radiata, Niaouli, Cajeput, Saro, Ravintsare
    Eucalyptus globulus, malgré sa mauvaise réputation, n'est absolument pas toxique, il s'agit d'une légende urbaine.
    Vérifier les contre-indications.

    Il existe bien sûr d'autres huiles essentielles, mais vous avez ici une sélection d'HE efficaces et peu contraignantes.

    - Symptômes "rhume"
    Adultes : 2 gouttes de chaque 3x/jour pures sur la peau.
    Enfants < 7 ans : 1 goutte de chaque 3x/jour pures sur la peau.
    Enfant < 3 ans : 1/2 goutte de chaque 3x/jour sur la peau, diluée à moitié (50%).
    Changer les lieux d'application : p ex une fois sur la poitrine, une fois sur le dos, une fois sur les jambes une fois sur les bras et ainsi de suite.
    Diluer à moitié avec de l'huile végétale pour les personnes à peau fragile ou si réaction (peau rouge).
    Jusqu'à fin des symptômes. Amélioration des symptômes : diminuez la dose et la fréquence.

    - Symptômes grippaux / Covid-19 :
    Soit passez au protocole grippe disponible sur mon site internet :
    http://www.aromarc.com/…/-25-grippe-orl-avec-les-huiles-es…/
    Soit :
    Prenez une des HE de chacune des deux listes ci-dessus.
    Adultes : 5 gouttes de chaque 10x/jour pures sur la peau.
    Enfants 7-12 ans : 3 gouttes de chaque 10x/j pures sur la peau.
    Enfants < 7 ans : 2 gouttes de chaque 5 à 10x/j sur la peau, diluées à moitié (50%).
    Changer les lieux d'application : p ex une fois sur la poitrine, une fois sur le dos, une fois sur les jambes une fois sur les bras et ainsi de suite.
    Diluer à moitié avec de l'huile végétale pour les personnes à peau fragile ou si réaction (peau rouge).
    Jusqu'à fin des symptômes. Amélioration des symptômes : diminuez la dose et la fréquence.

    - Symptômes graves
    Consultez votre médecin !!

    Epidemie

    i) Recettes pour professionnels :
    Avec vidéo explicative, dosages, choix d'HE, contre-indications sur mon site internet à la page :
    En effet, le même type de recette serait le meilleur à faire sur sars-cov-2

    Source: Marc Ivo Bohning, Aromarc.com 21 mars 20
    20