<

Pensez à visiter la rubrique " Cyber Cartes" vous y trouverez des cartes de sympathie à envoyer à vos connaissances

LE GINGEMBRE

 

Gingembre racine remede ancestralNom scientifique : Zingiber officinale
Nom commun : gingembre

Depuis fort longtemps, le gingembre est connu dans de nombreux pays du monde pour sa valeur culinaire, mais aussi pour ses vertus thérapeutiques, depuis plus de 5 000 ans. Il peut être utilisé pour combattre les infections, la fatigue, les rhumatismes, les douleurs musculaires , les maux de tête, et, surtout, les problèmes digestifs (vomissements, nausées, diarrhées... ). Le gingembre a également des propriétés aphrodisiaques, antioxydantes et antibactériennes.
Le gingembre peut être utilisé sous différentes formes, comme en capsules, en poudre, en tisanes, frais ou en sirop. 

Gingembre 3

Histoire de l'utilisation du gingembre en phytothérapie
Le gingembre est cultivé dans les zones ensoleillées et tropicales, principalement en Asie (Inde, Chine, Népal). On a retrouvé des traces écrites de son utilisation datant de plus de 3 500 ans, mais il semble que ses qualités soient connues depuis plus de 5 000 ans. Il est connu dans nos régions grâce au commerce méditerranéen des Romains et des Grecs. Il est souvent utilisé comme épice pour agrémenter les plats. En Malaisie et en Inde, d'où le gingembre est originaire, c'est une plante médicinale très connue, notamment dans la médecine Ayurveda indienne qui est très ancienne. Aujourd'hui, il est utilisé dans le monde entier pour traiter les affections intestinales, les états grippaux et les baisses de forme.

Description botanique du gingembre
Le gingembre est constitué de deux parties : la partie souterraine, appelée le rhizome, est noueuse et branchue et la partie aérienne est formée de feuilles et d'une tige d'environ un mètre de hauteur. Le rhizome, dont la pulpe est jaune à l'intérieur, sert de réserve à la plante et assure sa survie. Les feuilles sont alternes, lancéolées et odorantes et les fleurs sont de couleur jaune avec une lèvre rouge. Les fruits renferment des graines noires peu nombreuses. Le gingembre se multiplie et se reproduit donc plutôt grâce à la division de son rhizome. Il lui faut un temps humide, chaud et ensoleillé pour croître, c'est pourquoi on le trouve généralement dans les pays tropicaux.

Principes actifs et propriétés
Antioxydants. Les antioxydants sont des composés qui protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres. Ces derniers sont des molécules très réactives qui seraient impliquées dans le développement des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies liées au vieillissement1. Une quarantaine de composés antioxydants ont été découverts dans le gingembre. Certains d’entre eux seraient résistants à la chaleur et pourraient même être libérés durant la cuisson, ce qui pourrait expliquer l’augmentation de l’activité antioxydante du gingembre cuit. Le gingembre moulu se situe au troisième rang quant à son contenu en antioxydants parmi plus de 1 000 aliments analysés. Mentionnons toutefois que cette comparaison a été effectuée sur la base de 100 g d’aliments et non par portion usuelle (qui correspond à environ 2 g dans le cas du gingembre). Le gingembre frais possède aussi une forte activité antioxydante comparativement à d’autres légumes et épices consommés en Asie. À la suite d’une trentaine d’analyses effectuées, le gingembre, ainsi que le curcuma, la menthe, la coriandre, le brocoli et les choux de Bruxelles, se sont classés parmi les quatorze végétaux frais les plus fortement antioxydants.

Propriétés médicinales du gingembre
UTILISATION INTERNE
- Stimule le système immunitaire.
- Anti-inflammatoire et antiviral : aide à lutter contre la fièvre, les états grippaux et les allergies.
- Soulage la douleur (migraines, règles, spasmes digestifs, troubles gastriques).
- Stimule l'appétit et agit sur les désordres intestinaux de type nausées, ballonnements, gaz, douleurs.
- Prévient les vomissements post-opératoires ou dus au mal des transports ou lors d'une grossesse.
- Tonifie, stimule et fortifie l'organisme.
- Fortes propriétés antioxydantes.

UTILISATION EXTERNE
- Soulage les douleurs rhumatismales, musculaires et articulaires en cas d'arthrite, d'entorse, de fracture, de tendinite, de sciatique.

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES USUELLES
Troubles digestifs (nausées, vomissements, ballonnements, gaz, douleurs intestinales), infection, rhume, grippe, toux, mal de gorge, fièvre, fatigue, manque d'énergie, douleur musculaire et articulaire, blessure.

AUTRES INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES DÉMONTRÉES
Prévention de certains cancers (côlon, intestin, ovaire), de maladies cardio-vasculaires, de la maladie d'Alzheimer et protection des cellules du corps contre le vieillissement. Son principal composé actif est le gingérol qui possède des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes.
http://www.doctissimo.fr/html/sante/phytotherapie/plante-medicinale/gingembre.htm

Précautions d'emploi du gingembre
Le gingembre peut être consommé par tous et à n'importe quel moment de la journée puisqu'il ne provoque pas de somnolence. Si l'on respecte les dosages thérapeutiques, il n'y a pas de précautions d'emploi particulières à suivre.

INTERACTIONS AVEC DES PLANTES MÉDICINALES OU DES COMPLÉMENTS
Certaines propriétés du gingembre (anticoagulant) peuvent annuler ou, au contraire, décupler les effets de certaines plantes (notamment l'oignon ou l'ail) ou compléments. Il est plus prudent de se renseigner auprès d'un professionnel avant de le prendre avec d'autres médications.

*** Je le consomme dans mon alimentation mais aussi  PACK VITALITE  

Gingembre 2

Les effets salutaires du gingembre pour la femme :
Si vous êtes frileuse, le gingembre, qu'il soit ingéré ou appliqué sur une zone particulière, vous aidera à vous réchauffer.
Le gingembre est une racine qui présente beaucoup d’avantages et qui a été traditionnellement utilisé dans diverses cultures pour ses propriétés curatives. Certaines d’entre elles sont fondamentales pour la femme et pour sa santé, si l’on se réfère par exemple à sa capacité de réchauffer les pieds glacés, de stimuler la libido durant la ménopause, de supprimer les nausées pendant la grossesse ou d’accélérer le métabolisme.
Le gingembre (Zingiber officinale), qui se consomme en Orient depuis l’Antiquité, a un goût très particulier, légèrement sucré, rafraîchissant et piquant à la fois. La partie que l’on utilise pour ses bienfaits est le rhizome.

Ses bienfaits pour la santé de la femme :
Anti-inflammatoire et analgésique naturel : le gingembre est recommandé pour traiter de façon naturelle les maladies inflammatoires ou douloureuses comme l’arthrite, l’arthrose, la fibromyalgie ou la fatigue chronique.
Digestif : il permet de traiter les digestions difficiles, les flatulences, la gastrite, les ulcères de l’estomac, les diarrhées, etc. Il sert aussi de protecteur pour l’estomac lorsqu’il y a une consommation simultanée d’alcool et de médicaments.
Pour les affections de la gorge : il sert à traiter les infections et les inflammations de la gorge et se révèle très utile dans les cas d’aphonie ; c’est un bon remède pour les chanteurs professionnels.
Pour les nausées et les vomissements : il est tout particulièrement recommandé durant les premiers mois de grossesse car il n’occasionne aucun effet secondaire, ni pour l’enfant ni pour la mère. C’est un supplément idéal lors d’un traitement anti-cancer de chimiothérapie.
Il sert à éviter le mal de mer pendant les voyages.
Il réchauffe : le gingembre est très calorifique, aussi bien s’il est consommé que s’il est appliqué sur la peau. Nous le conseillons en particulier aux personnes frileuses et lors de périodes froides. Il faut tenir compte du fait qu’il peut faire augmenter la transpiration.
Il accélère le métabolisme : cette propriété calorifique favorise l’accélération du métabolisme, ce qui est une bonne chose si l’on veut perdre du poids.
Il stimule la libido : le gingembre est un aphrodisiaque naturel. 

Nous vous conseillons de prendre une cuillerée par jour d’un produit que vous préparerez avec du gingembre, de la cannelle en poudre et du miel.

Il aide à prévenir les maladies cardiovasculaires et il est bon pour la circulation : cependant, il peut se produire une interaction médicamenteuse si vous prenez déjà des médicaments ; il vous faudra consulter votre médecin avant de consommer du gingembre !

Comment le consommer ?
Il peut se consommer de multiples manières :
La racine crue : on peut la râper et l’utiliser dans toutes sortes de recettes.
En poudre : si vous voulez suivre un traitement à base de gingembre, nous vous conseillons de l’utiliser en poudre afin de mieux le doser.
Confit : le gingembre confit est maintenant facile à trouver dans les herboristeries, dans les magasins de diététique ou dans les épiceries fines. Il faut savoir qu’il contient beaucoup de sucre sous cette forme.
En infusion : l’infusion chaude de gingembre est idéale pour les personnes frileuses.
Un jus frais : le jus frais de gingembre, si on n’en abuse pas, nous permet d’apporter une touche originale et médicinale aux jus de pomme, d’ananas, de carotte, etc.
L’huile essentielle : si vous trouvez de l’huile essentielle de gingembre, vous pouvez l’utiliser pour des massages et pour vous réchauffer les pieds lorsqu’ils sont froids, par exemple. 
Mélangez-le avec votre crème hydratante habituelle et massez bien vos pieds. Vous sentirez aussitôt qu’ils dégagent beaucoup de chaleur.

Des recettes originales :
- Vous pouvez utiliser le gingembre sous toutes ses formes et dans toutes sortes de recettes. Par exemple, il donne une note fraîche et succulente aux gâteaux, aux biscuits, aux galettes ou au pain fait maison.
- Vous pouvez aussi le faire bouillir dans du lait ou dans une boisson végétale avec de la cannelle, de l’anis étoilé et du curcuma, et vous obtiendrez une boisson délicieusement épicée qui réchauffe !
- Dans la cuisine japonaise, le gingembre confit dans le vinaigre est utilisé pour accompagner les plats de sushi. Vous ne l’avez peut-être jamais remarqué, mais il a l’aspect d’une écorce orangée d’une saveur très particulière. Les japonais l’utilisent pour accompagner leur plats afin de rafraîchir le palais après avoir mangé le poisson cru.
- Finalement, le gingembre confit vous permettra de garnir vos préparations sucrées et salées avec beaucoup d’originalité. Vous pouvez aussi tremper des morceaux de gingembre dans du chocolat fondu, puis les laisser refroidir au réfrigérateur pour en faire de délicieux chocolats légèrement piquants.

Thé au gingembre :
5 fines tranches de gingembre cru
1 1 / 2 - 2 tasses d'eau purifiée
1 / 2 - 1 citron pressé
1 - 2 cuillères à soupe de miel brut
Option : 1 - 2 gousses d'ail écrasé, poudre de pinent de cayenne, 1/2 cuillère à café d'algues, 1 - 2 bâtons de cannelle.
Faire bouillir l'eau et pendant ce temps, râper les tranches de gingembre. Infuser le gingembre, le jus de citron, le miel et l'ingrédient(s) en option. Laisser reposer pendant 15 à 20 mn. Dégustez !
Source : amelioretasante

Gingembre vertus

 

cardiovasculaire circulation thermogénèse gingembre perte de poids nausée fibromyalgie mal des transports pack vitalité femme aphrodisiaque affection de la gorge vomissement