<

Pensez à visiter la rubrique " Cyber Cartes" vous y trouverez des cartes de sympathie à envoyer à vos connaissances

pain vivant

Quand le pain devient divin par l’entremise d’hommes conscients, présents, alchimistes

021lausenpassuisseparriphobo7zp 1

A l'Abergement, à Saint-Ours, et à Cerniat, en Suisse trois hommes dont seul le premier est boulanger de formation, entretiennent une relation spirituelle en perpétuel progrès dans l'élaboration à chaque fois affinée de ce compagnon quotidien de l'homme, le pain...

Tandis que le premier façonne le pain en conscience, le second le pétrit en étant réellement très présent à ce qu'il fait, et le troisième le crée avec la démarche alchimique.

Ensemble ils s'inscrivent dans la branche de la nouvelle humanité, celle souhaitant travailler, se réaliser en pleine conscience dans le respect de soi-même et des autres, ainsi que de la Terre, privilégiant une production et une commercialisation de proximité tout en tentant si possible de sélectionner des grains sains pour la santé humaine ; tous ayant quitté l'autre branche de l'humanité à savoir celle poursuivant sa course folle vers le mur.

Plus les décennies passent plus le blé d'aujourd'hui n'a plus rien de commun avec celui d'hier. Certaines variétés sont passées de 7 à 42 chromosomes. C'est peut-être là l'explication de ce pourquoi par exemple les français sans le savoir seraient à 60% d'entre eux intolérants (et non pas allergiques) à l'une des protéines contenue dans le blé, le gluten. (Tous les peuples de la Terre ne sont pas concernés dans les mêmes proportions) . Cette intolérance est responsable de maux divers et variés or les autorités sanitaires et une large partie de la médecine allopathique refusent de considérer cette question :

- qui d'une part demanderait à la société tout entière de se restructurer avec l'aide d'une planification gouvernementale sur du moyen terme (2 à 5 ans) (agriculteurs, pâtissiers, boulangers, industries agroalimentaires, réorientation des flux financiers : banques, ...)

- et qui d'autre part priverait bon nombre de généralistes et de spécialistes dans le corps médical de revenus

- et qui soustrairait aux grands laboratoires pharmaceutiques une manne financière puisqu'ils ne pourraient plus vendre des médicaments toxico-chimiques présents pour "soigner" les effets alors que la reconnaissance de la cause (le gluten des blés à 42 chromosomes) est le réel moyen de soigner puisqu'on éteint le feu responsable des maux dès lors que l'absorption de gluten est réduite voir même mieux : arrêtée.

Tel que le rappelle brillamment "l'Alchimiste" du reportage le blé actuel est une arme de destruction massive.

Chapeau la Sécurité Sociale française diffusant enfin sur son site Ameli-Sante.fr une liste des divers maux engendrés par le gluten ! dont voici son contenu :

Constipation, douleurs abdominales, ballonnements associé à des flatulences, une fatigue prolongée, anémie par carence en fer ou en vitamine B9 (acide folique), aphtes récidivants, dermatite herpétiforme, fracture par ostéoporose, stérilité inexpliquée par ailleurs, neuropathie périphérique (atteinte des nerfs des membres) ; et chez l’enfant : diarrhée chronique ou intermittente, nausées et vomissements, manque d’appétit, douleurs abdominales récidivantes ou d’un météorisme (augmentation du volume abdominal, due à une accumulation de gaz intestinaux), une perte de poids et/ou un retard de croissance (petite taille par rapport à l’âge), fatigue chronique ou une irritabilité, anémie par carence en fer, retard dans le déclenchement de la puberté, aménorrhée, aphtes récidivants, dermatite herpétiforme (manifestation cutanée de la réaction au gluten, causant des démangeaisons et des poussées de cloques groupées en bouquets).

Ce que la Sécurité Sociale ne sait pas encore c’est que l’asthme est lui aussi dû au gluten et peut-être serions-nous médisant ou réalistes lorsque l’on voit les grands laboratoires pharmaceutiques vendre de la ventoline ? Une fois de plus ce n’est pas la cause qui est traitée mais les effets ! Ce ne sont pas les poumons qui sont en cause mais le blé aux 42 chromosomes !
Par ailleurs il est en ce moment même affolent de constater le nombre d’enfants en cours de récréation ayant recours à la ventoline !

Le blé contient entre autre de l'opium, c'est ce pourquoi nous sommes tant attiré à en consommer puis éprouvant de terribles difficultés à nous en débarrasser si tel est notre choix ou nos indications thérapeutiques.

016aef 1

En substitution au blé, le meilleur reste le Petit Épeautre, suivi de l’Épeautre (photo ci-dessus). N'hésitons jamais à demander à nos boulangers s'ils proposent des pains en contenant.

Enfin, soyons continuellement reconnaissant envers la Terre. Pourquoi ?
Non pas uniquement pour les céréales qu'elle nous offre, mais surtout pour le fait que la culture céréalière exige du cultivateur qu’il fasse table rase de l’ensemble des végétaux se trouvant sur les parcelles s’apprêtant à recevoir une céréale, ces dernières ne supportant pas la concurrence des autres végétaux sous peine de ne pas parvenir à s'épanouir, requérant d'être groupées ensemble afin d'obtenir une quantité honorable et non pas dispersées tel un épi par-ci un épi par-là.

Avec le cœur
Merveilleux visionnage

Un autre pain est possible - 27’02’’ - 28 août 2015

► ► ► ► ► ► ► ► ► ► ► ► visionnage reportage cliquer ici

Image – Yves Dubois
Son – Philippe Combes
Montage – Robert Mabillard
Réalisation – Nicole Weyer

Série - Passe moi les jumelles

Source vidéo - Play RTS

.Photos

- Klausenpass, Suisse, par Triphobo

– Joanna Tkaczuk, herbe d’épeautre

.

Source présent article et rédaction - Delta de la Lyre