<

Pensez à visiter la rubrique " Cyber Cartes" vous y trouverez des cartes de sympathie à envoyer à vos connaissances

Les acides aminés et l'arthrose et l'ostéoporose

Les acides aminés sont d’une grande signification dans la prévention ou le traitement de l’arthrose et de l’ostéoporose

Un supplément nutritionnel est utile en cas d’arthrose

De son vivant, le Pr Klaus Miehlke († 2009) était considéré comme le plus grand expert allemand dans le domaine des maladies osseuses. Dans sa publication largement citée en 2002, il écrit : "Malgré la progression des maladies osseuses lors des dernières décennies, la recherche scientifique a été bien peu innovante. Ceci est dû au fait qu’on a jusqu’à présent plutôt focalisé sur le traitement des symptômes. L’observation des maladies articulaires, du point de vue naturopathique, en tant que phénomène partiel d’une régulation de base altérée, et une dégradation de la matrice, peut avoir des avantages considérables. De façon générale ainsi que pour les nouveaux patients, car les mesures hygiéno-diététiques permettent de stabiliser les fonctions articulaires sur un certains laps de temps, et peuvent empêcher dans la mesure du possible la production anormale de composants cartilagineux ou matriciels, si l’on respecte les nouvelles découvertes réalisées dans la recherche sur la matrice extracellulaire. Une recommandation médicale consistant à prendre des compléments alimentaires est ainsi tout à fait justifiée, en raison des recherches précliniques et cliniques effectuées, et aussi grâce à l’expérience du personnel médical." (1)

En résumé, le Professeur Miehlke explique qu’il est indispensable de fournir en quantité suffisante à l’organisme les nutriments nécessaires à la formation du cartilage, bien sûr en cas de cartilage malade. Ceci n’est pas possible autrement, même en suivant une alimentation saine. Par conséquent, les chercheurs recommandent la prise de compléments alimentaires contenant des éléments nutritifs dont le cartilage a besoin pour son développement.

La méthionine est une substance cruciale pour le développement du cartilage

La méthionine est un acide aminé faisant partie des substances permettant au cartilage de se développer. La méthionine est un acide aminé essentiel ; cela signifie qu’elle ne peut pas être synthétisée par l’organisme, mais doit être administrée au travers de l’alimentation.

La méthionine est considérée comme étant un producteur naturel de soufre considérable

Les éléments cartilagineux des articulations ont pour leur formation tout particulièrement besoin d’un élément bien particulier : le soufre. Si le corps ne produit pas suffisamment de soufre, cela n’aura pas d’impact négatif sur l’organisme s’il est en bonne santé, du moins pendant un certain temps. Cependant, la situation est différente chez les personnes souffrant d’arthrose. Au début de la maladie arthritique, le manque de soufre peut entraver la guérison du cartilage de façon considérable.

Des études ont montré que le cartilage de personnes en bonne santé contient environ trois fois plus de soufre que celui des patients souffrant d’arthrose. Par conséquent, on suggère de stimuler l’insuffisante production endogène de soufre, au travers d’une prise exogène de méthionine. Les patients sont face à un autre handicap : beaucoup de médicaments lient les sulfates, c’est à dire les sels issus de l’acide sulfurique. Par conséquent, les besoins en soufre chez les malades atteints d’arthrose sont particulièrement élevés.(2)

Seulement il est guère possible de prendre du soufre à l’état pur sous forme de complément alimentaire ; pour ce, on conseillera donc plutôt de prendre de la méthionine, qui convient nettement mieux. En effet, pratiquement toutes les combinaisons sulfureuses peuvent être obtenues à partir de cet acide aminé, surtout quand il est mis en contact avec des vitamines B.

Ainsi, la méthionine a un champ d’action absolument considérable, car elle:
- réduit les inflammations,
- a une action analgésique
- et stimule les cellules du cartilage pour former des tissus cartilagineux.
De nombreuses études ont montré que la méthionine présentait cette impressionnante particularité chez les patients atteints d’arthrose, et ce sans aucun effet secondaire.(3)

L’arginine favorise la formation osseuse
L’ostéoporose fait partie des maladies courantes liées à l’âge, et touchant le plus souvent les femmes. Cette maladie se caractérise notamment par une diminution de la densité osseuse au travers d’une dégradation accélérée de la substance osseuse. Les patients ont un risque accru de fractures significatif, affectant la totalité du squelette.

L’arginine est un facteur essentiel à la formation osseuse, car elle favorise notamment la formation du collagène. Le collagène est une protéine, et cette protéine fait partie intégrante des os et des divers tissus conjonctifs (comme p. ex. ceux du cartilage). En outre, l’arginine favorise la croissance des ostéoblastes, à partir desquels la masse osseuse réelle peut se développer.(4)

Une carence en arginine peut être la cause de l’ostéoporose chez les femmes d’un certain âge. Ceci est illustré par une étude effectuée en 20025. Une étude italienne effectuée en 2003 6 montre également que l’arginine, en combinaison avec d’autres acides aminés, favorise la croissance des ostéoblastes, et stimule également leur division. Les experts recommandent donc d’inclure l’administration d’acides aminés dans tout traitement de l’ostéoporose, notamment parce que l’arginine inhibe les cellules ostéoclastiques (qui résorbent les os). (7)

Les vitamines et les minéraux sont également d’une grande importance
Non seulement les acides aminés, mais aussi certaines vitamines ainsi que les minéraux sont absolument nécessaires pour les articulations. Ainsi, la vitamine C est impliquée dans la synthèse de la cortisone dans l’organisme. La cortisone inhibe les inflammations spécifiques à l’arthrite au niveau des articulations, et est également responsable de la régénération du cartilage de façon significative.(8)

La vitamine B6 et le magnésium sont des nutriments importants, car ils offrent une protection efficace contre les radicaux libres. Les radicaux libres sont des éléments agressifs apparaissant dans divers processus métaboliques de l’organisme. Ils attaquent le cartilage et peuvent ainsi accélérer sa dégradation. Ces effets néfastes des radicaux libres peuvent être amoindris­ au travers de « pièges à radicaux », tels que la vitamine C, le sélénium et le zinc.

Le calcium est un minéral, et un élément constitutif fondamental pour les os. On compte parmi les sources principales du calcium le lait et les produits laitiers, comme par exemple le fromage ou le yaourt. Il est plutôt rare qu’une carence en calcium apparaisse chez l'adulte. En revanche, il est important d’utiliser le calcium ingéré de façon optimale, et c’est là qu’intervient la vitamine D. Ici, le risque de sous-approvisionnement, c’est à dire d’une carence, est beaucoup plus élevé.

La vitamine D est décisive pour le champ d’action du calcium

Durant l’été, une exposition de 30 minutes au grand air suffit déjà à couvrir le besoin quotidien en vitamine D. Cette substance appelée prévitamine D3 est activée par la lumière du soleil au travers des précurseurs des rayons ultraviolets. Afin d’obtenir un apport en vitamine D optimal, on devrait théoriquement ne pas se couvrir le visage ni les bras, et ne pas enduire la peau d'écran solaire – ce qui est naturellement fortement à déconseiller. Pendant les mois d’hiver, la puissance du soleil et l’apport nutritionnel ne suffisent pas non plus pour produire suffisamment de vitamine D.

Par conséquent, il est conseillé de prendre de la vitamine D sous forme de complément alimentaire... c’est à dire sous forme de comprimé ou de capsule. Il y a encore peu, on 
estimait suffisant un apport supplémentaire quotidien de 5 à 10 µg. 
On estime de nos jours que 15 à 20 µg sont essentiels pour l’organisme. Cela peut être particulièrement important chez les personnes âgées et les patients ayant besoin de soins, car l’organisme ne peut plus produire cette prévitamine D3 qu’en petite quantité.
En outre, les reins et le foie ont de façon générale encore plus de difficultés à assimiler le calcium chez cet échantillon de personnes. Ces personnes ont par conséquent particulièrement besoin de vitamine D, ce que confirme d’ailleurs une étude réalisée en 2006 : de la vitamine D3 (cholécalciférol) avait été administrée à un échantillon de personnes sur une période de trois ans. Les résultats ont montré que chez ces personnes, la probabilité d’une chute accidentelle a été réduite jusqu’à 65%.9
Vous trouverez de la super vitamine D3 ensuivant ce lien: http://www.veu.lu/REC/etfa1633.html

VOICI 1 liste de produits remarquables: 
Arthromer

http://www.le-comptoir-malin.com/blog/alicaments/arthromer.html​

Adoptez sans attendre le Moringa Oleifera de Zija
http://magicalive.myzija.com/

Zija 20 raisons de boire zija 4zija-20-raisons-de-boire-zija-4.pdf (92.27 Ko)

OU
Emaapro et Emaavegan......
www.lebionaturel.com/accueil/647
livraison rapide sur toute la planète

 

emaaveganprolivretsl.pdf emaaveganprolivretsl.pdf


 


Sources

1-Miehlke, K. & Inderst, R. (2002) Osteoarthrosen - Welche Möglichkeiten bietet die Ernährung zur Gesunderhaltung der Knorpel/Knochenmatrix?, Erfahrungsheilkunde, Volume 12, (pp. 838-844)

2- Soeken, K.L., Lee, W.L., Bausell, R.B., Agelli, M. & Berman, B.M. (2002) Safety and efficacy of S-adenosylmethionine (SAMe) for osteoarthritis, Journal of Family Practice, Volume 51, (pp. 425-430)

3- Ursini, F. & Pipicelli, G. (2009) Nutritional Supplementation for Osteoarthritis, Alternative and Complementary Therapies, Volume 15, issue 4, (pp. 173-177)

4- Williams, J.Z., Abumrad, N. & Barbul, A. (2002) Effect of a Specialized Amino Acid Mixture on Human Collagen Deposition, Annals of Surgery, Volume 236, issue 3, (pp. 369–375)

5- Ammann, P., Laib, A., Bonjour, J.-P., Meyer, J. M., Rüegsegger, P. & Rizzoli, R. (2002) Dietary essential aminoacid supplements increase the bone strength by influenc

 

acides aminés arthrose ostéoporose Emaapro Emaavegan zija moringa oleifera